AccueilSports

À la conquête du San Marino challenge : épisode 6

Publié le

par Konbini Sports

L'arrivée d'un prodige et une saison historique : la suite de notre défi avec Saint-Marin sur Football Manager !

À la conquête du San Marino challenge : épisode 6

Bonjour les amigos ! J’espère que vous allez bien et que vous respectez les gestes barrières 👍. De mon côté, je suis très content de vous retrouver pour un nouvel épisode de ce San Marino challenge qui ne fait que débuter. Pour tous les nouveaux arrivants, vous pouvez retrouver les épisodes précédents par ici : épisode 1 / épisode 2 / épisode 3 / épisode 4 / épisode 5.
La suite, est disponible par ici : épisode 7
On entame donc notre douzième saison à la tête de Tre Penne, il faut savoir que je n’ai jamais, au grand jamais, tenu aussi longtemps dans une partie. Mon record doit être d’environ six ou sept ans. Avant de commencer je vais me permettre de faire un petit point tactique : comme déjà expliqué, j’ai décidé d’évoluer en 4-4-2 offensif parce que j’ai remarqué que ça fonctionne assez bien dans cet opus. Le point positif, c’est qu’on marque énormément de buts contre des équipes plus faibles ou de notre niveau, mais on se prend aussi énormément de raclées dès qu’on affronte une équipe vraiment meilleure. J’attends d’avoir une base de bons joueurs fixes (c’est-à-dire qui ne partent pas après un ou deux ans) pour essayer de changer de formation car c’est compliqué avec la limite des 11 joueurs étrangers.
On m’a aussi conseillé de vendre mes meilleurs joueurs saint-marinais à des grosses écuries européennes pour qu’ils se développent plus vite. Dans l’état c’est sûrement la chose à faire mais malheureusement pas encore possible. Pour commencer les joueurs locaux ne sont pas au niveau. Ils se baladent en championnat mais ne peuvent pas encore jouer dans un grand championnat européen. Je préfère qu’ils aient du temps de jeu chez moi et aussi de l’expérience européenne.
Concernant leur formation, les infrastructures de Tre Penne (formation et entraînement) sont désormais de très bon niveau. C’était mon chantier numéro 1 et chaque année je demandais (et demande encore, quand nécessaire) à mes dirigeants d’investir dedans. Dernier point sur ce sujet, on ne peut inscrire que 11 étrangers dans le championnat et en avoir que sept sur la feuille de match. J’ai donc aussi besoin de mes bons joueurs saint-marinais pour continuer de gagner le championnat chaque année.

Saison 2030/2031

À voir aussi sur Konbini

Saison 2031/2032