AccueilSports

À la conquête du San Marino Challenge : épisode 1

Publié le

par Konbini Sports

On essaie de remporter la Coupe du monde avec Saint-Marin sur Football Manager.

À la conquête du San Marino Challenge : épisode 1

Confiné tout seul, je me suis dit que je pouvais en profiter pour accomplir l’un de mes plus grands rêves d’entraîneur virtuel : remporter la Coupe du monde avec Saint-Marin (sur Football Manager). Sûrement le challenge le plus compliqué, étant donné que Saint-Marin ne compte que 33 000 habitants et doit faire face à la rude concurrence des qualifications UEFA pour espérer atteindre une phase finale d’Euro ou de Coupe du monde.

Pour remettre les choses dans leur contexte, le dernier match de foot remporté par Saint-Marin remonte au 28 avril 2004. Un amical gagné 1-0 face au Liechtenstein. Depuis, c’est défaite sur défaite, sauf un petit match nul face à l’Estonie en novembre 2014. Mon défi est donc de transformer une nation qui totalise 5 matches sans défaite dans son histoire en vainqueur de Coupe du monde.
Bien entendu, il est quasiment impossible de faire progresser une nation, sans contrôler l’un de ses clubs. Pour ça, il y a principalement deux manières de faire :

  • La première consiste à contrôler le club de Cattolica San Marino, qui évolue en quatrième division italienne. Le but serait de monter le plus rapidement possible en Serie A et profiter de la réputation des ligues italiennes pour améliorer plus rapidement la situation financière du club et ses infrastructures de formation. Une fois dans les deux premières divisions, il est aussi beaucoup plus simple d’attirer de bons joueurs.
  • La deuxième méthode consiste à contrôler l’un des 15 clubs de la première division saint-marinaise. Parce que oui, il y a effectivement un championnat de QUINZE clubs dans ce pays de 33 000 habitants. Une ligue qui est bien évidemment amateur, mais qui peut progresser rapidement grâce à l’accès aux préliminaires de Ligue des champions pour le club qui remporte le championnat. Un championnat qui se déroule de manière assez peu orthodoxe, avec une première phase en deux poules de sept et huit équipes, où chacune s’affronte une seule fois. Ensuite, les quatre meilleures équipes de chaque poule se retrouvent dans la poule A et les sept autres dans la poule B. Dans ces poules, chaque équipe s’affronte deux fois en aller-retour et à la suite de ces matches, les six premiers de la poule A et les deux premiers de la poule B se retrouvent en play-off. J’espère que c’était clair, je n’ose même pas me relire.

À voir aussi sur Konbini