AccueilBiiinge

Metallica fait un clin d’œil à Stranger Things au Lollapalooza

Publié le

par Eve Chenu

Alors qu’ils reprenaient "Master of Puppets", les légendes du heavy metal ont diffusé un clip montrant Eddie Munson.

Metallica fait un clin d’œil à Stranger Things au Lollapalooza

© Netflix

Sur scène le 28 juillet dernier à l’occasion du festival Lollapalooza, le groupe Metallica a rendu hommage au metalleux de Stranger Things, Eddie Munson (Joseph Quinn).

Après avoir repris “Enter Sandman”, “Nothing Else Matters” et “It’s A Long Way To The Top”, le groupe de heavy metal a en effet clôturé son concert avec “Master Of Puppets”, diffusant par la même occasion un clip vidéo du personnage, raconte NME. Tirées du dernier épisode de la quatrième saison de Stranger Things, les images montraient Eddie Munson jouant le titre de Metallica dans le Monde à l’envers.

“Master of Puppets” de Metallica a vu son nombre de streams augmenter depuis son utilisation dans la série Netflix. Sorti en 1986, le titre est entré pour la première fois dans le Billboard Hot 100 Chart et le UK Top 100 Singles Chart, atteignant respectivement la 35e et 26e place.

Fans de la série depuis ses débuts, James Hetfield et sa bande se sont d’ailleurs réjouis de la place occupée par leur morceau dans le scénario :

“La façon dont les frères Duffer ont incorporé la musique dans Stranger Things a toujours été incroyable, et nous sommes non seulement ravis d’y voir ‘Master of Puppets’, mais carrément bluffés par la scène qu’ils ont créée autour. Nous étions impatients de découvrir le résultat et nous avons été complètement époustouflés. C’est tellement bien fait que certains fans avaient deviné la chanson juste en regardant Joseph Quinn l’interpréter quelques secondes dans la bande-annonce ! C’est pas génial, ça ? C’est un honneur d’avoir fait partie d’un moment si important dans l’arc narratif d’Eddie et de tenir compagnie à tous les autres artistes extrêmement talentueux de la série.”

Les quatre saisons de Stranger Things sont disponibles en intégralité sur Netflix.

À voir aussi sur Konbini :