AccueilPop culture

Pourquoi Black Panther 2 pourrait ne pas sortir en salle en France

Publié le

par Adrien Delage

Le bras de fer entre Disney et le CNC continue de plus belle à cause de la chronologie des médias.

Pourquoi Black Panther 2 pourrait ne pas sortir en salle en France

© Marvel Studios

Depuis son adoption par l’Union européenne en 1989, la chronologie des médias n’a cessé d’être l’objet des tensions entre le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) et certains studios de cinéma américains — Hollywood n’ayant aucune règle similaire. Pour rappel, cette règle tacite définit l’ordre et le délai d’exploitation des films après leur sortie en salle en France, pour privilégier certains acteurs du cinéma et protéger la création.

Elle avait pourtant été remaniée en janvier 2022 afin de revaloriser les plateformes de streaming. Si certaines ont été “favorisées”, comme Canal+ et OCS (seulement six mois de délai entre la sortie en salle et celle en streaming), pour leurs investissements plus conséquents dans la production cinématographique française, d’autres et notamment Disney (17 mois de délai entre la sortie en salle et le streaming) arrivent en bout de file comme une sanction de leur manque d’engagement à l’égard de la création française — c’était de l’ordre de 32 mois avant cette réforme.

Un geste pas suffisant pour le mastodonte américain, qui continue ses négociations. Mais, pour la première fois, ce bras de fer entre le CNC et Disney pourrait peut-être avoir un impact concret. L’entreprise réfléchissant à empêcher les fans de Marvel de découvrir le nouveau blockbuster des studios dans les salles obscures.

Ainsi, la sortie en salle de Black Panther: Wakanda Forever, fixée à l’origine au 9 novembre prochain, est désormais incertaine dans l’Hexagone comme le raconte Le Film Français, qui explique que la suppression de cette sortie a été évoquée lors de l’assemblée générale du Syndicat Français des Théâtres Cinématographiques (SFTC).

Cette décision, pas encore arrêtée de la part de Disney, est clairement un coup de pression face à la règle du CNC, à laquelle le studio s’est toujours fortement opposé, comme l’un des représentants l’expliquait :

“Comme nous l’avons déjà indiqué, la chronologie des médias nous contraint à évaluer nos sorties en salle film par film. Nous n’avons pas encore pris de décision quant à la sortie de Black Panther: Wakanda Forever en salle pour la France, ni encore statué pour la sortie des autres films à venir.
 
En effet, nous attendons avec impatience la nécessaire réouverture des négociations pour contribuer à établir une feuille de route lisible, afin de faire évoluer la chronologie des médias vers une approche plus en phase avec les attentes et pratiques des consommateurs.”
Pour information, quand un studio comme Disney refuse de sortir un film en salle, ce sont les fonds des exploitants et du CNC qui en prennent un coup puisqu’une partie du prix du ticket d’entrée leur permet de se financer, et donc de financer les productions françaises aidées par ledit CNC dont l’aide est indispensable. La firme américaine avait déjà fait le coup plus tôt dans l’année avec le film d’animation Avalonia, l’étrange voyage, dont la sortie a été purement annulée en salle et qui arrivera directement sur la plateforme Disney+ chez nous — de la même manière que Mulan, qui n’avait pas eu d’exploitation en salle.
 
Si le géant américain commence à taper du poing sur la table pour chaque grosse sortie, avec des productions énormes comme Avatar 2 — qui a le potentiel de cartonner dans les salles obscures —, en ligne de mire, il pourrait bien finir par faire craquer l’institution française et mettre à mal la chronologie des médias, voire les autres plateformes qui se prêtent au jeu.

À voir aussi sur Konbini :