AccueilPop culture

Les ugly shoes : plus c’est horrible, plus c’est tendance !

Publié le

par Coumbis Hope Lowie

Entre révolution esthétique et confort maximum, les chaussures moches ont de beaux jours devant elles.

Les ugly shoes : plus c’est horrible, plus c’est tendance !

Photo by Streetstyleshooters/Getty Images

“Oh regarde comment c’est moche, j’aime trop !” C’est un peu ça, les ugly shoes. Ces chaussures sont tellement laides (pas autant, on vous rassure) qu’on se dit : “Mais pourquoi pas, en fait ?”

Quand on aime bien la mode et qu’on n’aime pas les Crocs incrustées de Christopher Kane ou les FiveFingers de Balenciaga x Vibram, on se remet en question : “Suis-je si cool que ça ?” ; “Peut-être qu’il y a un truc que je n’ai pas saisi !” ; “Si Kanye aime bien, je devrais les aimer aussi, non ?”

L’amour ne doit pas s’en tenir à l’aspect extérieur, nous disent tous les écrivains romantiques capables de tenir un stylo. Et les ugly shoes nous disent que la mode ne doit pas se fier à l’élégance et à la beauté classiques. Qu’on le veuille ou non, notre garde-robe (et surtout celle des influenceurs de style) est le miroir direct de notre société et elles évoluent côte à côte.

Pendant longtemps, on pensait (même inconsciemment) que la beauté devait faire souffrir. Les femmes se bandaient les pieds, les seins, la taille… Et cette glamourisation de la souffrance a perduré jusqu’à notre ère. On pensait vraiment que pour arborer un VRAI look, les talons devaient être hauts, la chaussure étroite et le tout inconfortable.

Avec les ugly shoes, ça tombe à plat. Et on remet tout ça en cause. Pourquoi souffrir pour être belle si on peut enfiler des Birkenstock en suède ou des sabots Dansko ?

Mais d’ailleurs, c’est quoi la beauté ? Est-ce que ces chaussures sont vraiment moches ou est-ce que mon œil a été influencé par une vision très ethnocentrée et sexiste ? Cette mode du laid – qui semble être là pour durer – ouvre toutes les portes et surtout celle de la créativité. Tout comme les daddy shoes de luxe – hello les Yeezy, les Triple S et les dad sandales – bien sûr, qui en sont juste une déclinaison.

Aujourd’hui, la chaussure doit être bizarre pour être intéressante. C’est pour ça qu’on aime bien (beaucoup) les nouvelles Wavy Baby roses, portées par Tyga et signées MSCHF. Allez voir ça et donnez-nous votre avis.

À voir aussi sur Konbini :