AccueilPop culture

Kim Kardashian prend ses distances avec Balenciaga pour (entre autres) un ours en peluche façon bondage

Publié le , modifié le

Par Konbini avec AFP

Encore un rebond suite à la dernière campagne Balenciaga.

Kim Kardashian prend ses distances avec Balenciaga pour (entre autres) un ours en peluche façon bondage

(© Getty Images)

La vedette américaine de téléréalité et des réseaux sociaux Kim Kardashian veut “réévaluer” sa relation avec la marque de luxe Balenciaga, dans l’embarras après une campagne mettant en scène des enfants et des accessoires sexuels.

La maison française, propriété du groupe de luxe Kering, s’est excusée la semaine dernière sur son compte Instagram et a retiré plusieurs photos de sa campagne pour la collection printemps-été 2023 dont l’une montrait une enfant tenant un sac en forme d’ourson blanc sanglé de ceintures noires.

Des internautes ont aussi relevé que sur une autre photo, un sac issu d’une collaboration Balenciaga x Adidas est posé sur des documents sur lesquels sont imprimés des extraits d’une décision de la Cour Suprême américaine sur la pornographie infantile.

Une campagne qui enflamme la Toile

À voir aussi sur Konbini

“Je suis restée silencieuse ces derniers jours, non pas parce que je n’ai pas été dégoûtée et indignée par les récentes campagnes de Balenciaga, mais parce que je voulais avoir l’occasion de parler à leur équipe pour comprendre par moi-même comment cela a pu arriver”, a écrit dimanche soir Kim Kardashian sur son compte Twitter.

Celle qui compte Balenciaga parmi ses marques partenaires se dit “choquée par ces images troublantes”, “en tant que mère de quatre enfants”. Elle dit aussi avoir pris acte du “retrait des campagnes et (des) excuses de Balenciaga”.

“Quant à mon avenir avec Balenciaga, je suis en train de réévaluer ma relation avec la marque en me basant sur leur volonté d’accepter la responsabilité de quelque chose qui n’aurait jamais dû se produire – et les actions que j’attends d’eux pour protéger les enfants”, ajoute la vedette de téléréalité à ses 74 millions de comptes abonnés.