Ces artistes qu'il faudra absolument aller voir à Dour

Alors que l'édition 2019 s'annonce extrêmement dense, on vous a sélectionné quelques pépites qu'il faudra aller voir à tout prix.

Le festival de Dour débutera ce mercredi 10 juillet. L’événement s’est érigé comme l’un des plus impressionnants d’Europe au fil des ans, et cette édition 2019 ne fera pas exception à la règle, comme en témoigne le line-up du festival, plus dense que jamais. Entre les stars incontournables et les jeunes espoirs, on vous a sélectionné les artistes qu’il ne faudra manquer sous aucun prétexte durant ces cinq jours de fête et de démesure.

Les rappeurs francophones incontournables

Qui dit Dour dit forcément poids lourds. On retrouvera ainsi au festival outre-Quiévrain un régional de l’étape, le lyriciste Damso. Le rappeur belge n’a cessé de monter en puissance depuis la sortie en 2016 de la claque phénoménale qu’a été son premier album, Batterie faible. Depuis, Dem’s s’est imposé comme une véritable référence du rap game et signe des featurings plus monstrueux les uns que les autres, comme récemment avec D.A.V., Nekfeu, 404 Billy ou encore Orelsan.

Publicité

Espérons d’ailleurs que les deux hommes auront l’occasion d’interpréter ensemble leur titre "Rêves bizarres", puisque Orel est également l’une des têtes d’affiche du festival. Après avoir dévoilé l’épilogue de La fête est finie en novembre dernier et fêté les dix ans de son premier album, Perdu d’avance, le rappeur caennais est prêt à bluffer le public belge avec son show qui n’a peu (voir pas) d’égal en France.

Le phénomène Moha La Squale et le sombre SCH, qui vient de dévoiler son nouveau single "Haut Standing", seront eux aussi de la partie, tout comme le noctambule Jazzy BazzOn notera également la présence du spectaculaire Roméo Elvis, qui continue de gravir les échelons à une vitesse affolante, mais aussi celle d’Alpha Wann – qui viendra faire étalage de son immense technique et défendra son excellent disque Une main lave l’autre, paru l’année dernière. Rajoutez à cela les présences de Vald, Josman, Dinos ou encore Youssoupha, et il y aura définitivement tout ce qu’il faut pour contenter les rapophiles les plus insatiables.

Les stars US et UK

Il n’y a que du beau monde cette année, notamment en provenance du pays de l’Oncle Sam. On retrouvera ainsi le charismatique Action Bronson qui viendra défendre son dernier album en date, White Bronco. Les deux frères de Rae Sremmurd devraient mettre le feu à Dour avec leurs nombreux tubes et leur énergie inépuisable, tout comme Sheck Wes et son hit "Mo Bamba", ainsi que le super groupe Flatbush Zombies.

Publicité

Ce sera également l’occasion d’observer l’intrigant Trippie Redd, qui est devenu l’un des artistes les plus intéressants de sa génération outre-Atlantique au cours des derniers mois, tout comme J.I.D. Vince Staples fera lui aussi figure d’incontournable, tant ses précédents disques ont marqué les esprits, à l’image de Jay Rock et son génial opus Redemtpion (2018).

Pour les plus nostalgiques, les gars de Cypress Hill se chargeront de faire trembler le public, tout en dégustant un bon sandwich sur scène (comme à leur habitude). Mais les Cainris risquent bien de se faire voler la vedette par les Britanniques cette année : le roi de la grime, Skepta, sera également là (armé de son nouvel album, Ignorance is Bliss), de même que Octavian, dont la mixtape Endorphins est parue en juin, l’accompagnera. Il faudra aussi faire très attention à Zwangere Guy, le chef de file du rap flamand. En espérant que l’immense A$AP Rocky pourra être présent, même s'il est actuellement incarcéré.

Les live qui déchirent

Mais Dour ce n’est pas uniquement du rap. Loin de là même, puisqu’on pourra se délecter du show de Vladimir Cauchemar, qui risque de hanter vos nuits encore longtemps. Et ce n’est pas le seul Français qui fera danser les festivaliers, puisqu’on retrouvera aussi les légendaires Laurent Garnier et Mr. Oizo (connu au ciné sous le nom de Quentin Dupieux), ou encore la révoltée AZF ou le mélodieux FKJ.

Publicité

Autre figure emblématique de la scène française : Sebastian, dont le set est diablement efficace, comme nous avons déjà pu le constater à We Love Green ou à La Magnifique Society de Reims. Les Britanniques de Disclosure, Charlotte de Witte et sa techno efficace ainsi que le génial Kaytranada seront également à surveiller de très près, au même titre que les Italiens de Nu Guinea. 

À l’image de Yaeji, qui devrait livrer comme à son habitude un set survolté, ou bien les ovnis de Salut c’est cool et leur son à la fois exubérant et entêtant. Dans un tout autre délire, le concert de la rappeuse IAMDDB sera probablement un bon gros bordel, tandis que l’artiste français Flavien Berger, bien connu des festivals tricolores, exportera son univers méta unique en Belgique avec un spectacle parfaitement orchestré.

Les découvertes

Outre tous ces noms plus ou moins connus des mélomanes, Dour sera également une excellente occasion de découvrir quelques curiosités musicales, comme la jeune artiste Koffee, tout droit venue de Jamaïque, qui a mis tout le monde d’accord en mars dernier lors de son passage remarqué à Colors. Chaton viendra distiller sa pop auto-tunée, tandis que la Franco-Américaine Lolo Zouaï devrait conquérir le public aisément avec sa voix envoûtante. La polyvalente Aloïse Sauvage viendra également défendre son EP Jimy paru en mars dernier, à l’image de la Suissesse Vendredi sur Mer et son album Premiers émois.

Publicité

Après des années aux côtés de Roméo Elvis, Le Motel s’émancipe et livrera un show inédit au public belge, tout comme les groupes Juicy et Glauque, qui évolueront à domicile. Pour les plus chauds d’entre vous, il faudra se donner rendez-vous devant… Rendez Vous. Le groupe de post-punk français a confirmé l’année dernière tous les espoirs placés en lui avec un excellent album intitulé Superior State. L’occasion parfaite de secouer la tête avec passion et de se défouler un bon coup. Enfin, les amateurs de BPM iront taper du pied devant le frapcore furieux de Casual Gabberz – dont fait partie le pionnier du genre Evil Grimace, où les kicks violents côtoient à merveille le rap français d’hier et d’aujourd’hui.

Et il ne s’agit là que de quelques noms de la myriade de pépites de la sublime programmation du festival. Rendez-vous mercredi pour le début des festivités, qui s’annoncent d’ores et déjà grandioses.

Par Guillaume Narduzzi, publié le 09/07/2019

Copié

Pour vous :