AccueilArchive

Aux États-Unis, la rumeur d’un contre-concert pendant l’investiture de Trump agite Internet

Aux États-Unis, la rumeur d’un contre-concert pendant l’investiture de Trump agite Internet

avatar

Par Justina Bakutyte

Publié le

Il semble que beaucoup d’Américains n’ont pas trop envie de mater l’investiture de Donald Trump à la télé.

À voir aussi sur Konbini

L’affreuse réalité de la prise de fonction de Donald Trump effraie tellement les Américains (et pas qu’eux) qu’ils cherchent à tout prix une solution pour montrer que même s’il a été élu, le milliardaire peroxydé ne sera pas le président de tous les Américains. Cela est d’autant plus visible que des musiciens de renoms refusent de jouer pour la cérémonie d’investiture du 20 janvier 2017. Selon le site The Wrap, l’équipe du président élu peinerait à trouver des musiciens de premier plan pour venir jouer, même avec la promesse d’un cachet d’enfer. Des stars comme Elton JohnJohn Legend, les Rockettes ont confirmé avoir refuser de se produire lors de cet événement. Ces informations n’ont pas tardé à faire naître l’idée folle d’un grand concert le même soir pour faire concurrence à l’investiture de Donald Trump.

Un concert uniquement dédié à la “haine de Trump” ?

Au cours du mois de décembre, un flyer a été posté sur Facebook. L’image annonçait “un grand concert de la liberté” (Freedom Concert). Le bouquet de stars à l’affiche semblait clairement utopique, mais les internautes ont voulu y croire et l’idée s’est répandue comme une traînée de poudre: de nombreuses personnes se sont mises à y croire pour de bon.

L’heure est venue de mettre les points sur les i. Aucun concert de ce genre n’aura lieu. Du moins, à ce qu’on sait pour l’instant. Parce que si l’affiche est sans aucun doute un fake, l’idée d’un “anti-concert” d’investiture est en train de faire son chemin, et elle pourrait peut-être se concrétiser.

L’ancien secrétaire d’État au Travail de l’administration Clinton, Robert Reich, a avancé cette idée le 18 décembre 2016. Dans un post Facebook, celui-ci détaille son idée :

“Quelqu’un m’a suggéré d’organiser un ‘concert de la liberté’ diffusé à la télévision en même temps que l’investiture. Il y aurait des stars énormes, et Alec Baldwin présenterait la cérémonie déguisé en Trump comme dans le Saturday Night Live. L’investiture perdrait immédiatement pas mal de points d’audience. En gros, personne ne la regarderait.

Encore mieux, les bénéfices du concert pourraient être reversés à l’ACLU [association de défense des libertés civiles, ndt], au Planning familial, à Lambda Legal [association de défense des personnes LGBT, ndt] et d’autres. Qu’en pensez-vous ?”

Depuis qu’il a posté ce texte, sa proposition a été partagée plus de 58 000 fois et a même inspiré une pétition sur Change.org pour qu’ait lieu ce concert caritatif. Au moment où l’on écrit cet article, la pétition a recueilli 80 000 signatures, mais il en faudra encore beaucoup pour atteindre son objectif.

Le site Politico rapporte que le promoteur de concerts Mark Ross serait “en train d’organiser un concert massif sous le nom We The People” pour rivaliser avec la soirée d’investiture de Donald Trump. Aucun nom n’est confirmé et l’initiative semble ambitieuse car il reste moins d’un mois avant l’événement. N’oublions pas que le projet “30 Days, 30 Songs” avait réuni en un mois des stars comme R.E.M., Franz Ferdinand, Moby et d’autres pour protester contre la campagne présidentielle de Donald Trump. Au milieu de tout ça, le milliardaire, fidèle à lui-même a expliqué à ses followers que les stars se battraient toutes pour être là le jour de son investiture. C’est cela, oui…

Chargement du twitt...

À lire -> Les dons au Planning familial américain ont explosé depuis l’élection de Trump

Traduit de l’anglais par Dario