AccueilInternet

Twitch promet de nouveaux “outils” pour mieux rémunérer les streamers

Twitch promet de nouveaux “outils” pour mieux rémunérer les streamers

avatar

Par Konbini avec AFP

Publié le

Ah, et aussi, l’arrivée de clips en version verticale.

La plateforme américaine Twitch va lancer en 2023 de nouvelles fonctionnalités qui “permettront aux streamers de bénéficier plus facilement d’une meilleure rémunération”, a-t-elle annoncé à l’occasion d’un bilan de son activité en 2022.

À voir aussi sur Konbini

“Au cours du premier semestre, nous lancerons des produits et outils qui vous permettront de gagner plus facilement de l’argent sans nuire à votre développement”, promet la plateforme, qui appartient au géant du commerce en ligne Amazon, dans un billet de blog publié mercredi soir.

Parmi ces nouveautés, des “alertes sonores” (Sound Bites) payantes permettant aux spectateurs de récompenser leurs créateurs lors des diffusions en direct, une mise à jour des “cheers”, ces messages payants diffusés dans la discussion en direct, ou encore des événements promotionnels locaux et des fonctionnalités dédiées au “sponsoring” par des marques, comme des thèmes personnalisés ou des images cliquables.

“Dans un premier temps, nous testerons des fonctionnalités avec un nombre restreint de streamers afin d’assurer l’efficacité et l’authenticité du sponsoring sur Twitch”, a précisé la plateforme, qui en 2022 a rémunéré 39 % de ses créateurs, pour un total de plus d’un milliard de dollars.

Twitch va également développer la possibilité de créer à partir de son contenu de courts extraits vidéo au format vertical, destinés à être partagés sur TikTok, Twitter ou YouTube Shorts afin de promouvoir une chaîne. Enfin, elle veut “améliorer l’expérience de diffusion des publicités”, qui interrompent parfois sans prévenir la diffusion des contenus.

La concurrence est rude entre les plateformes de diffusion de contenus qui rivalisent de fonctionnalités et de possibilités de monétisation pour attirer les nouveaux créateurs et accroître leur audience. En mai dernier, la très populaire application TikTok annonçait des abonnements payants aux sessions en direct de créateurs de contenus, une façon pour l’entreprise et ses stars de moins dépendre de la publicité.

Mais plus tôt, l’entreprise avait aussi annoncé étudier la mise en place du partage des revenus publicitaires avec les créateurs les plus en vue de la plateforme, se rapprochant du modèle déjà en place au sein de la concurrence. YouTube, propriété de Google, a réagi en annonçant à partir du 1er février 2023 un partage des revenus publicitaires sur l’onglet Shorts, dédié aux vidéos courtes.