AccueilSports

On a compilé les meilleures punchlines sur LeBron James

Publié le

par Roch

Avec cette nouvelle saison de NBA, LeBron James va boucler vingt ans au plus haut niveau. 20 ans de titres, de paniers et forcément d’inspiration pour les punchlineurs.

On a compilé les meilleures punchlines sur LeBron James

© Jason Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Bien sûr, le basketball est loin de donner autant d’idées à nos rappeurs que le football. Mais l’impact d’un athlète comme LeBron James ne se limite pas à son sport : il n’est donc pas rare de voir son nom cité au détour d’une punchline, d’un refrain ou du titre d’un freestyle. De l’autre côté de l’Atlantique, c’est l’équivalent de CR7 ou Messi : le King est servi à toutes les sauces et c’est pour ça que nous avons décidé de classer ces punchlines en six catégories. Six, comme le mythique numéro alternatif de LBJ.

Les 3 points

Aussi spectaculaire qu’efficace, le shoot à trois points est souvent la raison pour laquelle on invoque des basketteurs — quitte à se rater comme quand Ninho parlait des swishes de Shaquille O’Neal à distance, alors qu’il n’en a mis… qu’un, de toute sa carrière ! Pour LeBron James, ça marche mieux et la citation la plus célèbre est certainement celle de Kaaris avec son fameux : “Me faire ler-bran j’aime, 3 points LeBron James”. Près de 10 ans plus tard, ce jeu de mots a donné naissance à une nouvelle expression assimilant le nom du quadruple champion NBA à… la masturbation.

Le tir à distance est pourtant loin d’être la spécialité du natif de l’Ohio (il en met 1,6 en moyenne par match), mais il en a rentré des importants dans sa carrière. Ce qui n’a pas échappé à ISK, le connaisseur, qui précise : “Dans l’dernier quart-temps, j’mets des trois points comme LeBron James”, mettant en avant le côté décisif de ses tirs.

À voir aussi sur Konbini

Quant à la Mafia Spartiate, ses membres répétaient “Shoot 3 points LeBron James” dans un refrain. Sympa, les gars, mais n’oubliez pas que c’est Stephen Curry, le maître de la discipline.

Ses duos mythiques

LeBron James et Dwyane Wade, c’est quatre saisons communes sous le soleil de Miami pour autant de finales, deux bagues remportées, des actions mythiques et la photo NBA la plus célèbre de la dernière décennie. Une complémentarité qui colle bien au duo Freeze Corleone/Alpha Wann dans leur passe-passe sur “NY à fond” (“Au mic’ comme LeBron James et D. Wade”). Une inspiration qu’avait déjà eue Jay-Z pour parler de son duo avec Kanye West dans “Gotta Have It” sur leur album commun Watch The Throne. Plus original, Wale a invoqué Kyrie Irving, partenaire du King chez les Cavaliers de Cleveland, pour comparer ce duo maître-élève avec celui qu’il forme avec son mentor Rick Ross sur l’album Rather You Than Me.

Sa trahison

Avant d’être considéré comme un des GOAT intouchables du basket, LeBron avait surtout l’image du traître. En 2010, il quitte Cleveland pour former un Big Three à Miami et choper un maximum de bagues. Ce qui inspira Big Sean dans “Deserve It” (“Certaines filles sont de vraies LeBron James quand elles jouent à la plus maline et changent d’équipe de cœur à chaque fois qu’elles changent d’avis”) comme les rappeurs de 1995, Alpha Wann et Fonky Flav dans “Souviens-toi” (“J’reste fidèle à mon équipe et j’emmerde LeBron James”). Un retour à la maison et un premier titre pour la franchise en 2016 se chargeront de nettoyer cette mauvaise réputation.

Le numéro 23

Là, nous sommes dans quelque chose de très américain : utiliser des noms de joueurs pour remplacer les chiffres de leur numéro de maillot. Par exemple, dans son morceau “23-24”, quand Jeezy dit “Je payais Kobe, maintenant je paye LeBron”, ça ne signifie pas qu’il salarie des légendes du basket mais qu’il payait son kilo de drogue 24 000 dollars, et maintenant 23, comme le numéro mythique que LeBron, qu’il porte en hommage au GOAT Michael Jordan. Jamais le dernier pour mettre son grain de sel, Jay-Z répond à ce morceau en déclarant que “si Jeezy paie LeBron, [il] paye Wade” soit… 3 000 dollars, si vous avez suivi — contrairement à Kevin Durant qui n’avait RIEN COMPRIS à cette histoire.

Chargement du twitt...

Son lifestyle

C’est bien beau, le basket, mais ce qui fait certainement rêver le plus chez LeBron, c’est son train de vie : il serait récemment devenu milliardaire selon Forbes. Comme Cordae et Anderson .Paak, le simple fait d’être sur le yacht de la star des Lakers est une énorme raison de flex dans “RNP” (“J’ai acheté une Moncler pour les moments où nous étions pauvres, je vais le porter en été sur le bateau LeBron James”). D’ailleurs, le chanteur qui forme un duo avec Bruno Mars a également fait tout un son où il clame son amour pour LBJ.

Son engagement politique

C’est peut-être le terrain sur lequel on s’attend le moins à voir le nom d’une star de la NBA cité, mais LeBron James est devenu au fil du temps un vrai leader de la cause noire, comme on a pu le constater lors du mouvement Black Lives Matter. En 2018, Jay-Z avait déjà relevé cette spécificité dans The Carters, son album commun avec sa compagne Beyoncé, en taclant en même temps Omarose Manigault-Newman, une des rares Afro-Américaines de l’entourage de Trump dans “Black Effect” (“LeBron James to you Omaroses”). Les punchlines de Jay-Z sont toujours les plus courtes et les plus efficaces.