AccueilSports

Mais pourquoi sur les réseaux sociaux les gens font référence à LeBron James… sans parler de basket ?

Publié le

par Konbini

Pas sûr que LeBron James soit content de la manière dont son nom a été détourné.

Mais pourquoi sur les réseaux sociaux les gens font référence à LeBron James… sans parler de basket ?

© Jason Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Si vous traînez un peu sur Twitter ou TikTok, vous avez sans doute vu passer ces vidéos dans lesquelles des personnes évoquent LeBron James, mais pas pour parler des Los Angeles Lakers ni de basketball. Bien malgré lui, le nom du quadruple champion NBA et double champion olympique est devenu synonyme sur les réseaux sociaux français de plaisir solitaire. Oui, dans la novlangue digitale, pour dire qu’on se masturbe, il est bon d’écrire : “je me LeBron James”.

Chargement du twitt...

“Trois points #LeBron James”

Sur TikTok, le nom du numéro 6 des Lakers est un hashtag très populaire, utilisé en très grande majorité par des hommes. D’abord cryptique et connu de quelques “initiés”, le terme s’est imposé au fil des mois comme une véritable trend (cf. la recherche “LeBron James pignouf” sur l’application) à cause de la ressemblance sonore avec l’expression “se lé-bran” issue du verlan.

@tnm_526 Je rigole #humour#pourtoi#fyp#fypシ #lebronjames #pignouf #pote son original - nairobii_ii
@el_guizouzou Visiblement le lait sortait pas que des noix de coco sur l'île @inoxtag #inoxtag #lebronjames #pignouf #inoxleshinobi son original - Guizouzou
@jz60700 la pignouf oui!!! #sevak #pourtoi #pignouf #lebronjames #devinelapersonne #humour Jit trippin - ChopperBloom
@bigi2hazi Il es tard personne va voir #humour #trottinette #lebron #lebronjames #lebronjames23 #pourtoii #devinelapersonne #pignouf son original - BIGI HAZI
@weguerbls  #pourtoi #lebronjames #lebron #fypシ #edit #weguerbls #nba #basketball #viral #fouryou #fyp original sound -

Pour beaucoup, on doit l’origine de ce jeu de mots au rappeur Kaaris. Sur “Bouchon de Liège” tiré de son album classique Or Noir sorti en 2013, l’artiste sevranais chante : “Par contre, me faire ler-bran, j’aime, trois points #LeBronJames”. Moins de dix ans plus tard, la rime est sortie de son cadre pour devenir une expression populaire sur les réseaux sociaux. Par contre, pas sûr que LeBron James approuve.

À voir aussi sur Konbini :