Bon, l’ours du zoo chinois, c’est un vrai ou un humain déguisé ?

Bon, l’ours du zoo chinois, c’est un vrai ou un humain déguisé ?

Image :

(capture d’écran Twitter)

photo de profil

Par Konbini avec AFP

Publié le

Après la robe bleue ou dorée, l’ours vrai ou pas vrai.

Un zoo chinois a été contraint de confirmer qu’un de ses ours était bel et bien un animal, après la publication sur Internet d’images de l’ursidé se tenant sur ses pattes arrière, comme un humain. Une vidéo de l’animal en train de se relever et d’interagir avec un groupe de visiteurs dans un zoo de la grande ville de Hangzhou est devenue virale ces derniers jours sur les réseaux sociaux chinois.

À voir aussi sur Konbini

Chargement du twitt...

Beaucoup d’internautes ont exprimé leur surprise face à la posture bipède de l’animal, mais aussi face aux replis de peau sur ses jambes arrière, pouvant donner l’impression d’un humain vêtu d’un costume en fourrure. “Apparemment, vous n’avez vraiment pas beaucoup de connaissances sur moi”, a écrit le zoo dans un communiqué humoristique, rédigé du point de vue de ce petit ours malais femelle.

“Le directeur du zoo m’a appelée hier soir après le travail, pour me demander si je ne flemmardais pas et si je n’avais pas trouvé une bête à deux pattes pour me remplacer”, y affirme l’ourse, nommée Angela. “Certaines personnes pensent que la manière dont je me tiens debout est trop humaine […]. Donc je le répète encore une fois : je suis un ours malais ! Pas un ours brun !”

Originaire des forêts tropicales d’Asie du Sud-Est, l’ours malais, également appelé “ours des cocotiers”, a une fourrure rase et luisante de couleur noire ou brun-noir, avec un collier jaune orangé assez caractéristique. C’est le plus petit ours du monde, avec une longueur allant généralement d’un mètre à 1 mètre 40. Il figure sur la liste des espèces vulnérables en raison de la déforestation et du commerce mondial d’espèces sauvages.