AccueilPop culture

On vous a sélectionné 9 feel good movies en cas de coup de mou pendant les fêtes

Popcorn time

On vous a sélectionné 9 feel good movies en cas de coup de mou pendant les fêtes

Publié le

Image :

© Warner Bros. Pictures

La fin d’année rime souvent avec fêtes, mais aussi avec solitude ou bad mood. Alors on vous a concocté une petite liste de films qui réussissent à redonner le sourire.

J’ai récemment hérité d’une charge toute mignonne qui doit peser 10 kg maintenant et mesurer une septantaine de centimètres. Non, ce n’est pas le poids des factures impayées qui prennent la poussière dans un coin de la chambre mais bien un bébé. Un bébé rien qu’à moi, que j’aime fois mille mais qui me pousse à revoir l’organisation de toutes les dates importantes que j’avais l’habitude de célébrer sans prise de tête et avec en tout et pour tout : une robe moulante et une carte de crédit.

À voir aussi sur Konbini

Comme je mets un point d’honneur à être là pour toutes ses premières fois, je me vois mal faire la fête dans l’appartement d’un total inconnu — qui est l’ami d’un ami — au Nouvel An. Le programme semble directement moins folichon et plus casanier. Alors, en l’honneur de toutes les personnes qui passeront les fêtes de fin d’année chez eux, avec un volume sonore convenable et un nombre d’invités extrêmement réduit, j’ai demandé à mes collègues de vous parler de ces films qui leur réchauffent le cœur et leur mettent la larme à l’œil. Mais de bonheur.

#1. Les feel good movies de Coumbis, l’elfe qui va sans doute avoir besoin de cette liste le 31 décembre

  • Cendrillon, la VRAIE version de 1950

“Stop ! Je vous vois déjà me juger derrière votre écran. Franchement, c’est compréhensible. C’est vrai que de prime abord, Cendrillon a l’air mollassonne. D’ailleurs, mes proches me regardent tout le temps de haut quand je mets ça pour m’endormir. Mais je m’en fiche. Parfois, je ne regarde même pas l’écran. Je ferme juste les yeux et je me laisse bercer par l’histoire et les notes de musique. Parce qu’OK, il y a des princesses beaucoup plus punchy et OK, Cendrillon aurait pu envoyer paître sa belle-mère depuis belle lurette. Mais il n’y aurait pas eu d’histoire, n’est-ce pas ? Ni de morale. Ni d’amour et d’escarpin sur-mesure assez forts pour braver toutes les épreuves. Et est-ce que vous pouvez vous imaginer la solitude immense qu’on doit vivre pour en arriver à parler à des souris ? On relativise très vite après ça.”

  • Les Scouts de Beverly Hills de Jeff Kanew

“Je ne sais pas si beaucoup de personnes connaissent ce film, mais je suis persuadée que toutes celles qui l’ont vu et aimé ont accompli de grandes choses dans leur vie. Ou du moins, elles ont de magnifiques moodboards sur Pinterest. Parce qu’il y a des longs-métrages qui ne sont pas faits pour marquer la critique et remporter des Oscars. Ils ont pour mission de forger nos personnalités et faire de nous des adultes à part. Est-ce que je serais devenue journaliste de mode et fausse influenceuse en story Insta sans Les Scouts de Beverly Hills ? Sûrement pas. Ce film m’a appris à aimer les grenouilles recouvertes de diamants, l’importance d’avoir un bon pressing, les robes de cocktail, l’extravagance… et surtout qu’on peut passer toute sa vie en minijupe/talons hauts et quand même être les meilleures scouts du département. Petits bonus : la B.O est sensationnelle et on peut y voir Tori Spelling dans son tout premier rôle. Tentant, non ?”

#2. Le feel good movie de Donnia, notre elfe qui porte magnifiquement les couleurs vives et les jupes plissées

  • The Broken Hearts Gallery de Natalie Krinsky

“Si vous aimez les rom-coms vraiment pas prise de tête, si vous aimez l’art et si vous aimez les œuvres de Sophie Calle (oui, tout ça à la fois !), il se pourrait que le film The Broken Hearts Gallery soit votre film doudou pour terminer en beauté l’année 2023 sur votre canapé. L’histoire ? Après une rupture amoureuse, Lucy (Geraldine Viswanathan) a la bonne idée d’exploiter son chagrin sous la forme d’une exposition participative. Dans sa “galerie des cœurs brisés”, le public est invité à exposer des objets intimes qui leur rappellent leurs peines d’amour passées. Et ça donne lieu à de très jolies rencontres… .”

#3. Les feel good movies de Lise, notre elfe qui rend chaque pièce un peu plus chaleureuse

  • Queens, de Lorene Scafaria
“Je ne sais pas si c’est grâce au casting (Keke Palmer, Jennifer Lopez, Constance Wu, Cardi B) ou à l’histoire (des collègues strip-teaseuse qui se mettent à arnaquer leurs clients), mais Queens est devenu un de mes films doudous – de jours de maladie, de pluie et pourquoi pas, de réveillon. En plus de mettre à l’honneur une bande de femmes (à travers leur regard) et leur sororité, le film est tiré d’une histoire vraie et a plutôt été validé par des travailleuses du sexe, qui louent la véracité des costumes et des détails pro ainsi que la bande originale. Tout ça + la critique du patriarcat, pardon, mais c’est difficile de faire mieux pour commencer l’année.”
  • Maman, j’ai raté l’avion 1 & 2, de Chris Colombus
“D’accord, c’est vu et revu, mais c’est toujours aussi efficace. Sachant que le deuxième film est aussi bon que le premier, on en a (presque) pour toute la nuit. Ça fonctionne de 4 à 95 ans, ça donne envie de dire je t’aime à ses proches, de mener sa vie comme on l’entend (en mangeant des glaces devant des films, en s’entraînant au plongeon et en combattant des méchants) et de trouver assez d’argent pour se payer des nuitées au Plaza de Central Park. Des bonnes idées et belles valeurs pour bien commencer l’année.”

#4. Le feel good movie de Catherine, notre elfe qui a toujours des coiffures super tendances et la plus belle paire d’écouteurs de l’open space

  • Crazy, Stupid, Love de John Requa et Glenn Ficarra

“Deux personnes sexy se rencontrent et ce n’est pas tout de suite le coup de foudre, mais l’attirance est évidente. Le scénario semble un peu cliché et l’est sûrement, mais croyez-moi, on passe vraiment un bon moment. Entre déclarations d’amour, de guerre et séances de relooking, il y en a pour tous les goûts.”

#5. Le feel good movie d’Abdallah, notre elfe qui vient d’être papa, un papa poule, bien sûr

  • Le Seigneur des anneaux de Peter Jackson
“Avec le bon timing, vous pouvez caler, au choix, les répliques ‘Vous ne passerez pas’, ‘Attendez ma venue aux premières lueurs du 5e jour. À l’aube, regardez à l’Est’, toutes deux de Gandalf, ou le cor du Rohan qui résonne avant l’entrée des Rohirrim dans la bataille des Champs du Pelennor pile quand l’horloge sonne minuit. Blague à part, regarder la trilogie du Seigneur des anneaux (ou un seul des trois films) un 31 décembre est une activité archi-réconfortante, dont l’intrigue vous fera oublier toute culpabilité de ne pas être allé à la soirée de votre collègue. Entre visionner une des plus grandes quêtes jamais imaginées et faire le compte à rebours sur fond de playlist Spotify, on choisit les Hobbit et les périples en Terre du milieu.”

#6. Le feel good movie d’Antoine, notre elfe expert en séduction rien qu’à nous

  • Hitch, expert en séduction d’Andy Tennant
 
“Comment ne pas aimer le couple Eva Mendes/Will Smith ? Déjà, c’était mon crush d’enfance. Je l’ai découvert dans Fast and Curious 2 et depuis, je peux dead. Clairement. En plus de ça, le film est marrant et il nous a donné quelques techniques qu’on croyait infaillibles et indispensables quand on était plus jeunes. Est-ce que je les retenterais aujourd’hui ? Non. Est-ce que je regarde Hitch un 31 décembre à minuit ? Tous les ans, s’il faut.”

#7. Le feel good movie de Lucie, notre elfe pluridisciplinaire qui a les stories privées les plus mignonnes de tout Internet

  • Homecoming de Beyoncé et Ed Burke

“On a toujours l’habitude avec mon mec de fêter le Nouvel An en amoureux à l’étranger, lors d’un petit séjour romantchique. Sauf que cette année-là, je suis bien enceinte et bien flemmarde, résultat, on reste à la maison. Après un petit dîner, on se demande comment on va tenir jusqu’à minuit, alors on décide de scroller Netflix. Je jette mon dévolu sur le show de Beyoncé à Coachella. Je suis pas sûre que mon mec kiffe de ouf, mais il accepte, ayant sûrement un peu peur de mes hormones. Résultat ? On passe un super moment, mi-romantchique, mi-teuf, devant le show exceptionnel de Queen B. Et on garde un chouette souvenir de ce moment lovés sur le canap, bien décidés à faire kiffer nos oreilles loin d’une horrible teuf en boîte.