AccueilPop culture

“Flowers” de Miley Cyrus : on décode la meilleure “revenge song” de ce début d’année

Publié le

par Mélissa Chevreuil

Grâce à elle, votre feed TikTok va vite être envahi de célibataires dansant en costume oversize près d’une piscine.

“Flowers” de Miley Cyrus : on décode la meilleure “revenge song” de ce début d’année

(capture d’écran YouTube)

Miley Cyrus a signé le troisième volet de son triptyque musical “spécial cœur brisé”. Après le classico du karaoké “Wrecking Ball” et le disco pop “Midnight Sky”, la chanteuse a finalement lâché “Flowers”. Il s’agit d’un énième morceau plus ou moins clairement adressé à son ex-époux aka Liam Hemsworth. OK, ce n’est pas la première et probablement pas la dernière fois que celle qui fut Hannah Montana évoque ses amours contrariées (au-delà des morceaux cités plus tôt, on pensera également à “Slide Away”, entre autres). Mais ce titre sonne différemment.

Certes, c’est avant tout une ode à l’amour de soi et à l’indépendance, déjà reprise des centaines de milliers de fois sur TikTok, et qui donne envie d’être célibataire et de taper ses meilleurs mouvements sous la douche, près de la piscine ou tout simplement dans son salon. Mais ce n’est pas tout : le son est bourré d’easter eggs que les fans s’amusent à découvrir au gré des écoutes et visionnages du clip.

Tout d’abord, le morceau en lui-même est sorti un 13 janvier, soit le jour de l’anniversaire de Liam Hemsworth (ahem). Il vous rappelle sans doute “When I Was Your Man” de Bruno Mars, et cela n’a rien de surprenant. Miley Cyrus fait une interpolation en réenregistrant cette mélodie déjà existante mais en répondant directement à chacun des vers des paroles.

La version de Bruno Mars, sortie en 2012 :

À voir aussi sur Konbini

I hope he buys you flowers (J’espère qu’il t’offre des fleurs)
I hope he holds your hand (J’espère qu’il te tient la main)
Give you all his hours (Qu’il t’accorde tout son temps)
When he has the chance (Tant qu’il en a la possibilité)
Take you to every party (Qu’il t’accompagne à chaque fête)
’Cause I remember how much you loved to dance (Car je me souviens à quel point tu aimais danser)

La version de Miley Cyrus :

I can buy myself flowers (Je peux m’offrir des fleurs)
Write my name in the sand (Écrire mon nom dans le sable)
Talk to myself for hours (Parler toute seule pendant des heures)
Say things you don’t understand (Dire des choses que tu ne comprends pas)
I can take myself dancing (Je peux m’emmener danser)
And I can hold my own hand (Et je peux tenir ma propre main)
Yeah, I can love me better than you can (Oui, je peux m’aimer mieux que tu ne le peux)

Pas fun, mais fact : la légende (Twitter) rappelle que Liam Hemsworth avait dédié le titre de Bruno Mars à Miley Cyrus après leurs premières fiançailles rompues en 2013.

La revanche est aussi visuelle

Le clip n’est pas en reste et fait place aux plus folles spéculations. On y voit par exemple Miley Cyrus esquisser un petit pas de danse qui avait le don de gêner Liam Hemsworth sur les tapis rouges. Il n’est d’ailleurs pas difficile de trouver des vidéos où celui-ci la recadre sèchement dès qu’elle ose une grimace ou une autre attitude moins “élégante” à ses yeux.

Chargement du twitt...

Dans le même genre “zéro preuve mais c’est rigolo”, à la fin du clip, la chanteuse arbore un costume noir très joli, bien qu’un peu trop grand. Les twittos en sont convaincu·e·s, il s’agit d’un ensemble appartenant à l’acteur.

@hbic_mo Replying to @kaybee.3k forever a legend for this one #miley #mileycyrus #mileycyrusflowers #easteregg #fyp #flowersbymiley ♬ original sound - Morgan ✨🪩

Bref, les tacles sont aussi nombreux qu’hypothétiques mais demeurent plutôt subtils, contrairement à ceux de “BZRP Music Sessions #53”, le son de Shakira censé piquer Piqué. Timing oblige, on ne peut que faire un parallèle entre les deux. Et si ce dernier marche bien mieux niveau chiffres (et a aussi ses propres qualités), on regrette forcément les comparaisons peu flatteuses, voire pas du tout féministes (se comparer à une voiture ou à une montre, ce n’est jamais bien foufou, si vous voulez l’avis de l’autrice de ces lignes). Reste qu’en 2023, les “revenge songs” ne sont plus l’apanage de certains chanteurs du genre masculin et rien que pour ça, l’année commence bien.