AccueilPop culture

En couverture de British Vogue, Timothée Chalamet entre dans l’histoire du magazine

Publié le

par Manon Marcillat

La une du numéro d’octobre est historique. Voici pourquoi.

En couverture de British Vogue, Timothée Chalamet entre dans l’histoire du magazine

Actuellement en pleine promotion de la romance cannibale Bones and All par Luca Guadagnino, le réalisateur qui a révélé Timothée Chalamet en lui offrant le rôle principal de Call Me By Your Name, l’acteur a fait sensation sur le tapis rouge de la Mostra de Venise où a été présenté le film.

Vêtu d’une combinaison rouge écarlate au dos nu plongeant dessinée par son créateur fétiche Haider Ackermann, Chalamet — qui n’en est pourtant pas à son premier coup d’essai côté tenues androgynes — a enflammé les réseaux sociaux et même les éditorialistes. Prise de position progressiste ou simple coup de pub ? Sa tenue a nourri davantage de débats que le film qu’il était venu défendre.

Profitant de cette promotion, British Vogue a décidé de photographier l’acteur pour la couverture de son numéro d’octobre et c’est une première. En effet, en 106 ans d’existence, le magazine de mode n’avait jamais offert sa une à un homme en solo. Edward Enniful, le rédacteur en chef de British Vogue, a expliqué son choix dans les colonnes de son magazine, célébrant la relation de Chalamet à “une nouvelle génération qui dynamite une notion de la masculinité démodée”.

Si l’acteur Helmut Berger avait par exemple été photographié pour le numéro de juillet 1970, c’était aux côtés de l’actrice et mannequin Marisa Berenson. Idem pour le footballeur américain Marcus Rashford en septembre 2020 qui avait partagé la une avec la mannequin britannique Adwoa Aboah. “Les hommes ont-ils besoin d’encore plus d’espace pour briller ? Je me suis beaucoup questionné. Et la réponse, bien sûr, est non”, écrit Edward Enniful.

“Mais il m’est ensuite apparu qu’il était démodé, voire dangereusement rétrograde, de penser en termes cases genrées. Donc, un homme en couverture ? Peut-être que j’attendais simplement le bon homme”, poursuit le rédacteur en chef. “Timothée Chalamet est l’incarnation de l’homme moderne, en tant qu’acteur et en tant que personne. Il conduit une révolution silencieuse dans la mode, l’art et la célébrité.”

Quoiqu’on puisse penser de l’acteur et de son ascension hollywoodienne fulgurante, il est l’un des rares à jouer avec les codes du genre avec autant d’assurance dans l’exercice très formaté du tapis rouge. Mode et cinéma : Timothée Chalamet a définitivement le monde entier à ses pieds.

À voir aussi sur Konbini :