AccueilPop culture

Bloodmoon : des images du spin-off avorté de Game of Thrones avec Naomi Watts fuitent sur la Toile

Bloodmoon : des images du spin-off avorté de Game of Thrones avec Naomi Watts fuitent sur la Toile

Publié le

Image :

© Twitter

La série aurait dû revenir sur la première Longue Nuit et l’origine des Marcheurs blancs.

Si vous l’ignorez, House of the Dragon n’aurait pas dû être le premier spin-off de Game of Thrones. En 2018, HBO avait commandé un pilote d’un tout autre projet surnommé Bloodmoon, qui n’a finalement jamais vu le jour. Malgré tout, la chaîne câblée avait dépensé entre 30 et 35 millions de dollars pour tourner un pilote qui n’avait pas convaincu les producteurs. Alors que la série avait été enterrée dans la foulée (le 29 octobre 2019 précisément, soit le même jour que l’officialisation de House of the Dragon), des images visiblement capturées et filmées sur le tournage de ce pilote ont finalement fuité, et mettent notamment en scène le personnage incarné par Naomi Watts.

À voir aussi sur Konbini

La première Longue Nuit

Chargement du twitt...

Bloodmoon, que George R. R. Martin voulait appeler The Long Night si la série avait été commandée, devait se dérouler près de 5 000 ans avant les événements de Game of Thrones. Le prequel se déroulait pendant une période extrêmement sombre et dangereuse à Westeros, appelée l’Âge des Héros, alors que la première invasion des Marcheurs blancs (la fameuse Longue Nuit du titre) allait survenir. Bloodmoon aurait dû conter dans les détails la naissance des sbires du Roi de la nuit, mais aussi des événements majeurs du royaume des Sept Couronnes, dont la création du Mur par Brandon le Bâtisseur, un membre éminent de la famille Stark.

L’écriture du pilote avait été confiée à George R. R. Martin et la showrunneuse Jane Goldman (les sagas Kingsman et Kick-Ass), alors que le pilote a été tourné sous la direction de S. J. Clarkson (Madame Web, Jessica Jones). Naomi Watts campait un des rôles principaux, décrit comme “une femme mondaine et charismatique cachant un terrible secret”, aux côtés d’un cast jeune composé entre autres de Jamie Campbell Bower (Stranger Things), Georgie Henley (Le Monde de Narnia), Alex Sharp (The Good Lord Bird) ou encore Denise Gough (Andor).

Ni trône de Fer, ni Targaryen

Chargement du twitt...

Le pilote fut tourné à l’été 2019 à Belfast en Irlande du Nord, QG historique de Game of Thrones. La série Bloodmoon aurait été complètement différente de House of the Dragon puisque les Targaryen, leurs créatures ailées et même le peuple valyrien d’Essos n’y seraient pas apparus. Dans une interview avec le New York Times, Martin précise qu’à cette époque, la capitale Port-Réal et même le trône de Fer n’existaient pas encore.

Par ailleurs, selon certaines rumeurs, la série aurait même pu nous plonger à Asshaï, la ville à l’extrême-orient d’Essos, cité mystique et lugubre qui concentre les plus gros éléments fantastiques de l’univers de Martin (à base de mages noires, prêtres rouges comme Melisandre, trafic d’œufs de dragon, chantelunes, pyromants et autres nécromanciens).

En réalité, le plus fou dans l’histoire de Bloodmoon (et probablement aussi ce qui a fait douter les producteurs), c’est que Martin n’a quasiment rien écrit sur l’Âge des Héros. Le pitch tient littéralement sur un paragraphe des romans du Trône de fer, un conte que Vieille Nan raconte aux enfants Stark.

La showrunneuse Jane Goldman avait le champ libre mais aussi la pression d’inventer tout le contexte et les personnages autour de la Longue Nuit, avec le soutien de l’auteur. Visiblement, le pilote n’a pas réussi à maintenir cette promesse et c’est aussi pour cette raison qu’on imagine que le spin-off centré sur Jon Snow et ses aventures au-delà du Mur, sur une idée originale de son interprète Kit Harington, terminera aussi au cimetière des séries mort-nées.