AccueilPop culture

Pierre Perrier : “Il ne fallait pas se planter pour la saison 2 des Revenants”

Pierre Perrier : “Il ne fallait pas se planter pour la saison 2 des Revenants”

Publié le

“D’habitude, on a des dialogues à la con à jouer, dans des bureaux… Là, c’était le pied !”

À voir aussi sur Konbini

As-tu imaginé une raison au suicide de Simon ?
Je ne peux pas répondre à cette question ! Je vais spoiler sinon. Jusqu’à présent, Simon est en quête de tout. Il débarque et découvre que la fille avec qui il allait se marier élève sa fille avec un autre homme. Il est tellement amoureux de cette femme qu’il en vient à faire le chemin inverse. Elle lui plante un couteau dans le ventre. Il a une attirance vers la mort depuis le début. Il apprend qu’il est suicidé, mais la saison 1 ne lui a pas donné l’opportunité de comprendre pourquoi. La saison 2 prend du recul sur ce qui s’est passé. Et Simon va avoir ce moment de réflexion aussi.
Avais-tu des références en tête pour ce personnage désespérément amoureux ?
Fabrice Gobert m’avait parlé du mythe d’Orphée et Eurydice, et d’autres figures romantiques comme le Dorian Gray d’Oscar Wilde. Ce sont des personnages un peu flottants, qui sont soit dans une contemplation dépressive, soit dans une action complètement désespérée. Simon ne fait pas grand chose, mais quand il fait, il y va (rires) ! Il a cette gravité, ce désespoir et ce côté “l’amour plus fort que la mort”. Il est déterminé à enfreindre toutes les règles, et à se battre pour son amour.
Qu’as-tu pensé du remake américain des Revenants, The Returned, annulé au bout d’une saison ?
On va pas parler de ça hein (rires). C’était étrange. Ils ont fait la même chose, en décadrant les plans. C’était pas très intéressant à regarder. On a fait un truc à nous avec Les Revenants. J’ai regardé 10 minutes et j’ai arrêté. Je sentais trop une volonté de copier-coller.