AccueilBiiinge

De Toto à Kate Bush, tous ces hits que Stranger Things a remis au goût du jour

Publié le

par Lisa Coll

Non, on ne va pas seulement parler de "Running Up That Hill" de Kate Bush.

De Toto à Kate Bush, tous ces hits que Stranger Things a remis au goût du jour

© Netflix

Ce n’est pas pour rien que Stranger Things est récemment devenue la série anglophone la plus vue de l’histoire de Netflix. Le destin de Mike, Eleven et les autres nous intéresse, certes, mais c’est l’esthétique, les musiques et la nostalgie qui nous empêchent clairement de dormir la nuit.

À l’image du clip de Kate Bush, “Running Up That Hill”, qui a vu son nombre d’écoutes augmenter de 15 000 % par rapport à la semaine précédant la sortie de la saison 4 de la série, Stranger Things a remis au goût du jour d’autres musiques de la même période.

“Africa” de Toto

On peut entendre cette célèbre chanson (dont tout le monde connaît l’air mais jamais le titre) dans la première saison lorsque Nancy et Steve vont chez les Wheeler pour “réviser”. C’est également et accessoirement le moment où Barb disparaît dans les tréfonds du Monde à l’envers.

“Should I Stay or Should I Go” de The Clash

Dans la première saison, Jonathan fait découvrir le tube de The Clash à son petit frère, Will. Cette musique deviendra sa préférée et l’aidera à tenir bon lorsqu’il se retrouve seul et sans défense dans le Monde à l’envers.

“Ghostbusters” de Ray Parker Jr.

Dans la saison 2, les cool kids d’Hawkins se déguisent en chasseurs de fantômes pour aller à l’école sur fond de cette musique iconique issue du film SOS Fantômes sorti en 1984. Ils se rendront rapidement compte qu’ils sont les seuls à être déguisés.

“Time After Time” de Cyndi Lauper

Comment mieux terminer la deuxième saison de Stranger Things qu’avec ce slow incroyable de Cyndi Lauper ? Elle accompagne la danse de Lucas et Max et de Dustin et Nancy, qui sont sur leur 31 pour le bal de promo.

“Every Breath You Take” de The Police

Encore plus romantique que le slow de Lucas et Max, c’est le slow final des amoureux Mike et Eleven qui nous a tous marqués. Sur fond de The Police, la saison se finit en beauté, ou presque.

“Material Girl” de Madonna

C’est sur cette célèbre musique de Madonna que, dans la saison 3, la complicité entre Eleven et Max se révèle. Les deux adolescentes font du shopping ensemble alors que la relation d’Elfe avec Mike se dégrade.

“Never Ending Story” de Limahl

Cette musique datant de 1984 est l’hymne de Dustinounet et Suzie dans la saison 3. Alors que le monde s’écroule littéralement autour d’eux, les deux adolescents la chantent ensemble à travers leur talkie-walkie.

“Heroes” de Peter Gabriel

Ce n’est pas la version de David Bowie mais celle de Peter Gabriel que l’on entend lors de l’une des dernières scènes déchirantes de la saison 3, lorsque Joyce, Will, Jonathan et Eleven s’en vont en Californie, pensant que Hopper est mort.

“California Dreamin'” de The Beach Boys

La quatrième saison s’ouvre, juste après le passage du laboratoire avec Papa, sur la famille Byers et Eleven qui vivent leur vie, à peu près tranquille, en Californie. Cette musique est donc de très bon augure.

“Dream a Little Dream of Me” d’Ella Fitzgerald et Louis Armstrong

On peut entendre ce classique de jazz lorsque Nancy et Robin vont à l’hôpital psychiatrique où Victor Creel est enfermé. Celui-ci raconte comment, quarante ans plus tôt, sa vie si paisible à Hawkins s’est transformée en véritable cauchemar.

“You Spin Me Round (Like a Record)” de Dead or Alive

Cette musique, que Flo Rida samplera quelques décennies plus tard, retentit lorsque Will, Eleven et Mike, de passage en Californie, vont faire du patin à roulettes au centre commercial. Cette scène arrive juste avant qu’Eleven casse le nez d’Angela.

“Separate Ways (Worlds Apart)” de Journey

C’est sur ce titre angoissant que se termine l’avant-dernier épisode de la saison 4, quand tout le monde, y compris Max, est d’accord pour la laisser retourner dans les bras de Vecna.

“Running Up That Hill (A Deal with God)” de Kate Bush

On ne pouvait pas parler des hits que Stranger Things a remis au goût du jour sans évoquer la masterclass de Kate Bush. On l’entend lors du moment mythique où Max lévite dans les airs avant de réussir à sortir de l’emprise de Vecna. Avec l’augmentation de 15 000 % des visionnages du clip du morceau datant de 1985 par rapport à la semaine précédant la sortie de la saison 4 de la série, “Running Up That Hill” est clairement revenue sur le devant de la scène.

“Master of Puppets” de Metallica

Le leader du Hellfire Club joue ce titre à la guitare dans le Monde à l’envers pour attirer les chauves-souris, dans le but de faire gagner du temps à Steve, Nancy et Robin, se sacrifiant ainsi pour sa patrie. On salue cette incroyable performance d’Eddie dans le dernier épisode de la saison 4, qui a laissé tout le monde bouche bée, y compris Metallica, qui a survalidé la reprise.

Les quatre saisons de Stranger Things sont disponibles en intégralité sur Netflix.

À voir aussi sur Konbini :