AccueilBiiinge

Au service de la France, une plongée désopilante dans l’univers de OSS 117

Publié le

par Marion Olité

Au service de la France, une plongée désopilante dans l’univers de OSS 117

Ce jeudi 29 octobre, Arte donne le coup d’envoi d’une nouvelle comédie, Au service de la France, écrite par l’auteur de OSS 117. Critique. 

La comédie française se réveille. Après la diffusion de l’excellente Dix pour cent sur France 2, la chaîne franco-allemande prend le relais avec Au service de la France, série que l’on pourrait qualifier d’extension des deux films OSS 117. Écrite par le même scénariste, Jean-François Halin, elle prend place en 1960 au sein des services secrets français. Exit Hubert Bonisseur de la Bath, cette fois le héros se nomme André Merlaux (Hugo Becker) et c’est un jeune homme plein d’espoir et de bonnes intentions qui débarque à l’OSS pour devenir agent. Sur place, il va découvrir que l’endroit grouille de types comme ce bon vieux Hubert… Plutôt progressiste, André se heurte à de purs produits de l’époque, qui refusent de voir que le monde est sur le point de changer.

Algérie, décolonisation et note de frais

Jean-Edouard Bodziak, Bruno Paviot, Karim Barras et Joséphine de la Baume (Arte / © Luc Roux)

Jean-Edouard Bodziak, Bruno Paviot, Karim Barras et Joséphine de la Baume (Arte / © Luc Roux)

Hugo Becker et Mathilde Warnier (©Arte/Luc Roux)

Jean-Edouard Bodziak, Bruno Paviot, Karim Barras et Joséphine de la Baume (Arte / © Luc Roux)

À voir aussi sur Konbini