AccueilPop culture

11.22.63 : James Franco tente de dompter l’effet papillon

11.22.63 : James Franco tente de dompter l’effet papillon

Publié le

Hulu a lancé cette semaine la très attendue 11.22.63, adaptation du roman éponyme de Stephen King avec James Franco en tête d’affiche. Un voyage dans le temps divertissant.

Stephen King et la télévision, c’est un combo qui ne date pas d’hier. Depuis la fin des seventies, les histoires glaçantes du romancier américain ont séduit le petit écran américain. Problème : du Fléau aux Langoliers en passant par Shining (oui, oui), puis plus tard Dead Zone, Haven et la récente Under the Dome, les adaptations télé du maître de l’horreur ont trop souvent laissé un goût d’inachevé et de cheap.
Il était temps de rendre justice à l’imaginaire de Stephen King, en profitant aussi de la montée en qualité du format sériel. Fruit de la collaboration entre l’auteur, J.J. Abrams à la production et Bridget Carpenter à l’écriture (Friday Night Lights, Parenthood), la mini-série 11.22.63 a toutes les clés en main pour relever le défi.
Adaptation d’un roman récent de l’écrivain, 11.22.63 raconte les péripéties d’un prof, Jake Epping, qui découvre un portail temporel l’emmenant dans les années 60. Son vieil ami mourant le supplie de trouver un moyen d’empêcher rien de moins que l’assassinat de JFK, ce qui effacerait des choses très déplaisantes dans l’histoire US, comme la guerre du Viêt Nam. Voilà Jake lancé dans une course contre la montre pour arrêter Lee Harvey Oswald, ou son commanditaire. Ou pour mettre à jour une conspiration of course.

À voir aussi sur Konbini

Sweet Sixties

Passé à recomposer