AccueilArts

Mais c’est quoi cette histoire de collab entre Frida Kahlo et Shein ?

Publié le

par Lise Lanot

Toutes les occasions sont bonnes pour se faire du beurre sur le dos de la peintre mexicaine.

Mais c’est quoi cette histoire de collab entre Frida Kahlo et Shein ?

© Shein

“L’héritage de Frida Kahlo lui survit ! Actrice du changement et icône mexicaine, elle personnifie la force, la persévérance, l’empouvoirement féminin et l’authenticité.” C’est ainsi que Shein a expliqué “l’inspiration” derrière sa collection Shein x Frida Kahlo.

La marque de fast fashion a ainsi demandé à ses “stylistes” des pièces qui rendraient hommage” à l’“art” de Frida Kahlo, à “son usage de la couleur et son amour pour le folklore mexicain”. Les photos de la campagne montrent des mannequins ayant plutôt l’air blanches, affublées d’un monosourcil et de la coiffure phare de Frida Kahlo, les cheveux relevés en une natte en couronne.

Les mannequins portent des vêtements à son effigie ainsi que des fleurs semblables à celles, nombreuses, peintes par l’artiste sur ses toiles. Sur un pull proposé par la marque, le portrait de la peintre est assorti de l’expression : “Frida, queen of selfies”, soit “Frida, la reine des selfies”.

À voir aussi sur Konbini

La collaboration a été validée par la Frida Kahlo Corporation (FKC), une entreprise créée en 2004 par la nièce de Frida Kahlo, Isolda Pinedo Kahlo, et un homme d’affaires vénézuélien, Carlos Dorado. La FKC a la fâcheuse tendance de valider toutes sortes de collaborations portant la marque de la peintre.

En 2018, la FKC avait ainsi validé une collaboration avec Mattel afin de sortir une poupée Barbie à l’effigie de l’artiste. L’édition avait fait beaucoup de bruit et avait notamment été le point d’orgue d’une affaire juridique entre la Frida Kahlo Corporation et la Frida Kahlo Estate, gérée par une autre nièce de la défunte, Mara Romeo.

Cette dernière trouvait la poupée Barbie trop éloignée de la réalité – Frida Kahlo y apparaissait plus mince, avec des traits plus fins et des sourcils moins fournis. En juillet dernier, même rengaine : Mara Romeo avait menacé Puma de la poursuivre en justice à la suite d’une collection inspirée de Frida Kahlo, encore et toujours validée par la FKC.

Au vu des conflits persistants entre les héritier·ère·s de Frida Kahlo, on ne doute pas que la ligne Shein ne parle pas à tout le monde – d’autant que la marque est célèbre pour ses vols à des artistes et ses conditions de travail absolument déplorables. 68 ans après sa mort, l’œuvre et l’image de Frida Kahlo continuent de faire l’objet de nombreuses convoitises étant donné le succès connu par n’importe quel objet portant une référence à l’artiste.