AccueilArchive

Voilà comment des populations stigmatisées par Trump ont réagi face à la tempête Harvey

Voilà comment des populations stigmatisées par Trump ont réagi face à la tempête Harvey

Publié le

Des récits de personnes d’origine mexicaine et d’Américains musulmans qui se sont illustrés pour leur générosité au Texas font le buzz sur les réseaux sociaux.

À voir aussi sur Konbini

Dans la nuit du 24 au 25 août, l’ouragan Harvey (rétrogradé depuis en tempête tropicale) a provoqué des inondations de grande ampleur, causant la mort de nombreuses personnes, entre vingt et trente pourraient y avoir perdu la vie, selon un bilan provisoire.

Au cœur de la dévastation qui a piégé des milliers de gens au Texas, beaucoup d’habitants de Houston sont venus en aide aux personnes dans le besoin. Si les initiatives des stars et des personnalités sont généralement celles qui font les gros titres dans ce cas de figure, les élans de solidarité émanent cependant de tous les pans de la société.

Dans une boulangerie mexicaine de Houston baptisée “El Bolillo”, plusieurs employés ont été enfermés pendant deux jours dans leur boutique à cause de la pluie qui bloquait les rues. Mais plutôt que de se laisser abattre, ils ont décidé de continuer à travailler.

Une fois libérés, les boulangers ont immédiatement commencé à livrer les viennoiseries qu’ils avaient préparées dans les refuges de fortune installés aux quatre coins de la ville pour nourrir les victimes de la tempête. Cette histoire touchante est très vite devenue virale sur les réseaux sociaux, partagée par tous ceux qui ont été touchés par leur initiative.

Vicente Fox, l’ancien président mexicain, a directement alpagué Donald Trump sur le sujet via Twitter, alors que le président américain avait refusé l’aide proposée par le Mexique suite à la tempête :

“Prends ça, Donald Trump ! Voilà les ‘bad hombres’ dont tu as si peur, faisant preuve de solidarité pendant une période difficile.”

Si le message peut sembler puéril, il vient du cœur. Il faut dire que les Mexicains font l’objet de discours particulièrement agressifs de la part de l’actuel président des États-Unis, au même titre que les musulmans.

Or, les mosquées du Texas se sont elles aussi illustrées par leur générosité ces derniers jours, en se transformant en refuges pour les victimes de la tempête Harvey. La Société Islamique du Grand Houston (ISGH) a ainsi ouvert les portes de quatre de ses mosquées. M.J. Khan, le président de cette organisation, a déclaré à CNN :

“Les mosquées sont ouvertes à tous… et nous traitons tout le monde comme des invités VIP.”

Les fidèles ont participé à l’effort collectif en amenant des plats chauds, des vêtements et d’autres équipements sur place. Au total, ce sont 17 mosquées qui seront mises à la disposition des personnes dans le besoin quand toutes les routes seront de nouveau praticables.

“La mosquée de Richardson est pleine, les musulmans sont tous venus se former pour savoir comment aider les personnes évacuées qui arrivent de Dallas.”

“Les mosquées des environs de Houston ouvrent leurs portes pour accueillir les personnes évacuées.”

Un geste qui n’est pas passé inaperçu, d’autant plus qu’une des plus grandes églises du Texas, dirigée par le pasteur Joel Osteen, n’a ouvert ses portes que quatre jours après le début de la tempête, alors qu’elle peut accueillir jusqu’à 16 000 personnes.

Dans le même état d’esprit, Jim McIngvale, une personnalité locale connue sous le nom de “Mattress Mack” (“le roi du matelas”), a transformé deux de ses magasins de meubles en refuges temporaires, où ont été installées 800 personnes. Il a même envoyé ses camions de livraison sur la route pour amener ceux qui avaient des difficultés à arriver sur place.

“Nos deux magasins sont ouverts à ceux qui en ont besoin. Si vous pouvez nous rejoindre, nous vous invitons à vous réfugier chez nous où de la nourriture vous attend. Dieu vous bénisse.”

Les réseaux sociaux ont joué un rôle important dans la diffusion de ce genre d’initiatives lancées par de simples citoyens, quels que soient leurs origines et leur milieu. Les internautes utilisent les hashtags #Harvey, #HoustonStrong et #HopeforHouston pour partager les récits héroïques qui montrent des gestes d’humanité forts. Voyez par vous-même :

“Les officiers de police continuent les opérations de sauvetage.”

“Les équipes commencent le porte-à-porte dans la zone de Meyerland pour s’assurer que personne n’a été oublié pendant Harvey. De nombreuses unités mobilisées.”

“L’entreprise Budweiser stoppe sa production de bière pour envoyer de l’eau aux victimes de l’ouragan Harvey.”

“Vous vous souvenez des images déchirantes de seniors bloqués par l’ouragan avec de l’eau jusqu’à la poitrine ? Nouvelle photo : ils sont en sécurité, au sec et au chaud.”

“Matthew Otero a quand même ouvert sa boutique : ‘parce que je savais que le café serait important’ pour le moral des troupes de sauvetage.”

“C’est à Houston. Vous voulez savoir pourquoi ces gens font la queue ? Pour de la nourriture ? Pour un logement ? Non. Ces gens attendent pour se porter volontaire.”

“Des animaux secourus en plein ouragan Harvey.”

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet