AccueilArchive

Comment (et pourquoi) Google a écrasé l’audience de Rap Genius

Comment (et pourquoi) Google a écrasé l’audience de Rap Genius

avatar

Par Tomas Statius

Publié le

Problème de licences

À voir aussi sur Konbini

En novembre dernier, on évoquait la situation “tourmentée” du site auto-proclamée “Wikipedia du hip-hop”. Dans un contexte de traques aux mauvaises pratiques sur la Toile, le site avait été épinglé par un rapport de la National Music Publisher Association (un organisme, sorte de SACEM américain) pour non respect du droit d’auteur portant sur les paroles des chansons.
L’auteur du rapport, le musicien David Lowery, invitait les responsables de Rap Genius à se rapprocher des majors pour régulariser sa situation. En d’autres termes, payer ou risquer d’être poursuivi en justice.
Après quelques jours de flottement, les choses semblaient néanmoins se tasser. On annonçait un accord (presque) finalisé entre Sony et le site fondé (en partie) par Ilan Zechory. Les responsables de la version française, eux, nous interpellaient sur Twitter afin de répondre, via un article façon Rap Genius, à notre article.


Et tout le monde (nous y compris) se réjouissait de la poursuite d’une jolie entreprise du net. Cette prise de bec faisait suite à une bonne nouvelle en octobre 2012 : l’investissement à hauteur de 15 millions de dollars dans Rap Genius d’Andreessen Horowitz, un fond d’investissements de la Silicon Valley dirigé par Marc Andreessen and Ben Horowitz.

Une audience en baisse de 70%

Plates excuses

Et les mea culpa n’y font rien. Face à ces révélations, les fondateurs du site y sont allés d’un article expliquant leur stratégie SEO et récusant les accusations.
Voici un extrait du texte  :

Nous n’avons jamais acheté ou vendu des liens. Effectivement nous donnons de la visibilité sur notre fil Facebook ou Twitter à des fans qui nous interpellent, seulement s’il s’agit d’un bon contenu (…). Bien que les liens soient placés par les fans eux-mêmes, nous avons pas fait en sorte que ceux-ci le soient de manière naturelle.

Pas de communauté, juste du business : c’est un peu ce que l’on entend comme son de cloche du côté de Google. C’est triste mais pas forcément inéluctable. Comme on l’a dit de manière liminaire, les mecs de Rap Genius nous ont fait mentir une fois. Espérons qu’ils aient le goût des répétitions.