AccueilTechno

Votre CV est éclaté ? Bill Gates va vous faire relativiser

Publié le

par Julie Morvan

Rassurez-vous, il y a bien pire.

Votre CV est éclaté ? Bill Gates va vous faire relativiser

© Leon Neal / POOL / AFP

Il s’appelle William, comme son père et son grand-père. Il mesure 1,78 mètre pour 59 kg et nous vient tout droit du Massachusetts. Il ne s’agit pas d’un boxeur américain, mais d’un jeune étudiant en première année à l’université Harvard – où il ne restera pas longtemps – et futur fondateur de Microsoft : Bill Gates himself.

Le milliardaire américain a récemment partagé sur LinkedIn son CV datant de… 1974. “Que vous soyez fraîchement diplômé ou que vous ayez arrêté l’université, je suis sûr que votre CV est bien plus beau que le mien d’il y a quarante-huit ans”, commente-t-il sobrement. La photo, postée il y a six jours, a déjà été partagée plusieurs milliers de fois :

Pas de petit volet latéral agrémenté de sa photo, ni de ses loisirs préférés ou de tout autre graphique pour indiquer ses compétences, le document est minimaliste et tapé à la machine à écrire – la norme à l’époque, rappelle CNET, avant que Bill et son associé Paul Allen, futur cofondateur de Microsoft, popularisent l’utilisation d’ordinateurs personnels.

L’étudiant de l’époque avait rédigé ce CV pour décrocher un poste dans l’analyse de système ou la programmation informatique. Son salaire idéal : 12 000 dollars mensuels – mais Bill reste “ouvert” aux négociations. Pour appuyer sa candidature, il liste toutes ses expériences professionnelles selon le sacro-saint ordre antéchronologique.

Parmi celles-ci, on retrouve évidemment ses premiers projets avec Paul Allen, qui remontent à 1972 : un système permettant aux ingénieurs en circulation d’étudier le flux du trafic sur les routes. Un peu plus tôt, Bill mentionne sa participation à un projet de programme pour gérer les horaires de lycées privés. “Les bénéfices totaux engendrés par cette entreprise dépassent les 10 000 dollars”, précise-t-il.

Un début prometteur pour un étudiant en première année. Quelques mois plus tard, il rejoint Paul Allen chez Honeywell, une société de régulation de chauffage. Avant de quitter Harvard moins d’un an plus tard, en 1975.


Vous passez des heures sur Canva pour pimper votre CV ? Racontez-nous tout à : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur Konbini :