AccueilTechno

Secouer sa caméra au début d’une vidéo, l’acte de révolte suprême sur TikTok ?

Publié le

par Julie Morvan

La génération Z aussi a ses petits tics…

Secouer sa caméra au début d’une vidéo, l’acte de révolte suprême sur TikTok ?

©homegirlzay/TikTok

Il y a quelques mois, on vous ouvrait les yeux sur un micro geste que l’on est – très – nombreux·euse·s à faire sans nous en rendre compte : la fatidique “millennial pause”. En gros, cette fraction de seconde au tout début d’une vidéo où l’on regarde l’écran de notre smartphone pour vérifier que ça filme bien. Vestige d’une époque où, lorsque l’on lançait une story, il fallait prendre en compte un léger délai d’une demi-seconde avant que l’appareil ne se mette à filmer.

Si quasiment aucun·e millennial n’y échappe, la génération d’en dessous a-t-elle, elle aussi, ses petits tics bien à elle ? Eh bien oui, si l’on en croit Zaina Khan, fière membre de la génération Z. Cette youtubeuse et tiktokeuse a récemment mis le doigt sur la signature vidéo des plus jeunes : le “camera shake”.

@homegirlzay I figured out what’s genz equivalent of the millennial pause! ##millennialpause##genz##fyp ♬ original sound - homegirlzay

Ce “camera shake”, c’est un léger tremblement de caméra qu’on peut remarquer en début de vidéo, lorsque quelqu’un s’empare de son smartphone et le pose face à lui pour se filmer. Le tout, souvent accompagné d’un petit teasing comme “OK les gars, il faut trop que je vous raconte un truc, là.”

À voir aussi sur Konbini

Une forme de nonchalance non verbale qui, contrairement à nos cher·e·s millennials si perfectionnistes, transpire la spontanéité. Selon Coco Mocoe, une étudiante en sociologie, ce réflexe serait carrément un acte de rébellion de la part de la Gen Z :

@homegirlzay I figured out what’s genz equivalent of the millennial pause! ##millennialpause##genz##fyp ♬ original sound - homegirlzay

Comme elle l’explique, la génération des millennials est la première à avoir grandi avec Internet. Elle attendrait donc de la génération suivante, la Gen Z, de maîtriser à la perfection les outils technologiques et d’avoir une certaine présence sur Internet. Le problème, c’est que la Gen Z a l’impression de subir ces attentes contre son gré, et en voudrait à la génération d’au-dessus de lui imposer de telles exigences.

Par esprit de contradiction, les plus jeunes internautes aborderaient donc leur présence en ligne avec beaucoup de recul, d’ironie et de détachement. D’où le “camera shake”, un “acte de rébellion total” qui leur permettrait de se réapproprier leur image sur Internet à leur façon. Oui, ça va secouer au début et non, il n’y aura aucun montage pour le corriger.


Vous avez repéré d’autres tics gestuels en vidéo ? Racontez-nous tout à : hellokonbinitechno@konbini.com.