AccueilTechno

Salamèche est bien le pire starter de Pokémon

Publié le

par François Faribeault

Cet article dit tout haut ce que très peu de gens pensent tout bas.

Salamèche est bien le pire starter de Pokémon

Dans la vie de tout être humain, sa première grande décision reste son choix de starter dans les versions Bleue et Rouge de Pokémon. Et d’après les chiffres de la compta, Salamèche reste encore aujourd’hui le choix préféré des joueurs.

Du coup, il convient de crever l’abcès et d’enfin révéler au monde que Salamèche est la pire chose qui puisse arriver à un joueur et fan de Pokémon.

Salamèche, le petit fragile du début de jeu

Le type Feu est le moins adapté pour le début du jeu, car Salamèche se fait littéralement fesser par les Pokémon type Pierre de Pierre et les Pokémon type Eau d’Ondine.

D’un autre côté, le Pokémon type Eau, Carapuce, se débrouille pas trop mal, et celui type Plante, Bulbizarre, les éclate tout en buvant un lait fraise. Pour l’enfant que j’étais, choisir Salamèche fut une véritable torture.

Salamèche, ou plutôt Salamoche

Physiquement, il faut avouer que Salamèche n’est pas très recherché : un lézard orange avec une petite flamme à l’extrémité de la queue, clairement, les designers avaient la gastro, ce jour-là.

D’après un sondage effectué auprès de moins de quatre personnes dont deux malvoyantes, Salamèche a été élu “starter le plus cheum, frère on dirait une Fiat Multipla”.

Salamèche, un sale gosse ingrat

Rappelle-toi, dans l’anime, lorsque Salamèche évolue en Reptincel, il devient incontrôlable et se met à bully Sacha du Bourg-Palette. Et c’est pire lorsqu’il devient Dracaufeu.

Et la loyauté, c’est uniquement au rayon surgelés ?! Vas-y, ça m’avait saoulé, à l’époque. Pour rappel, Carapuce est un voyou au grand cœur et Bulbizarre un protecteur de Pokémon abandonnés. Clairement, les fans de Salamèche n’ont aucune valeur.

Salamèche, un Pokémon anti-écologie

Alors, oui, je l’admets, grâce au feu, on a pu évoluer de simples Homo sapiens à des gens qui stream sur Minecraft. Mais aujourd’hui, les vraies réponses quant à notre avenir sont dans les plantes et l’eau. Dans la nature, en fait. Donc dans Cara et Bulbi. Loin de moi l’idée de faire de la politique, mais Salamèche est bloqué en 400 000 avant J.C., et les ultra-conservateurs comme lui, c’est non merci.

Salamèche, le choix des normies

Pendant que Bulbi apprend des attaques Plante et Poison, que Carapuce développe ses attaques Eau et Glace, Salamèche redouble son CM2 avec ses attaques Flammèche et Griffe.

Et sur l’ensemble de ses statistiques de départ, Salamèche cumule un total de seulement 248 points contre 250 pour Cara et 253 pour Bulbi ! Oh la la, mais c’est du jamais-vu, cette différence de stats. Brûlons Salamèche !

Salamèche, le choix des boloss

Les personnes qui choisissent Salamèche sont les mêmes qui font vrombir leur moteur à un feu rouge, qui éternuent en faisant énormément de bruit, qui goûtent ton plat sans te demander, qui ont des vêtements mal séchés et qui aiment la coriandre. Et crois-moi, tu ne veux pas faire partie de ce groupe de nullos.

Si, à la lecture de ce plaidoyer, tu souhaites, comme moi, adorer Bulbizarre et sa CS01 Coupe, tu es le bienvenu dans ma team (on est trois). Par contre, si tu n’es pas d’accord avec le fait d’abandonner Salamèche sur un rocher dans une forêt sous la pluie, envoie une lettre de réclamation à l’adresse de ton choix. Bisous.


Pour toute réclamation, une seule adresse : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur Konbini :