AccueilTechno

Merde, alors ! La célèbre “chanson du caca” a disparu de YouTube

Publié le

par Konbini Techno

La disparition a duré 4 jours mais elle est (enfin) de retour.

Merde, alors ! La célèbre “chanson du caca” a disparu de YouTube

Tristesse bis ©YouTube

Après MrLEV12, c’est au tour d’un tout autre type de créateur de contenu de subir la censure de YouTube. Avec ses 47 millions de vues, sa “Chanson du caca” est un incontournable sur la plateforme d’hébergement de vidéos. De lundi à jeudi, la chaîne Poop man n’existait plus. Une nouvelle difficile à digérer, d’autant plus que Konbini techno avait justement dédié une vidéo à l’histoire de ce véritable hit.

Mais que s’est-il passé ? Le 21 février dernier, nous raconte Poop man (c’est aussi le pseudo de l’auteur), à 11 h 47 exactement, il recevait un mail de YouTube l’informant de la suppression définitive de sa chaîne pour “non-respect du règlement de la communauté”. Le motif exact d’une décision aussi violente : la présentation d’“images sexuelles explicites destinées à être sexuellement gratifiantes”, précise le mail. Un non-sens pour le youtubeur : “Vous avez bien vu ma chaîne ? C’est juste des cacas qui chantent !”, nous a-t-il rappelé. Quant à la théorie du hack, il la juge peu probable : il consulte sa chaîne presque tous les jours et n’a rien remarqué de suspect dessus.

Le mail de YouTube indiquait plus loin la possibilité de faire appel grâce à un formulaire, dans lequel il faut notamment indiquer l’URL de sa chaîne. Premier problème, note notre Poop man : après avoir envoyé sa première contestation, on lui a répondu que son compte n’existait plus – logique – et qu’il était donc impossible de traiter sa demande – moins logique.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là : Poop man venait de mettre le doigt sur un engrenage administratif infernal. YouTube l’a redirigé vers un chat où il a pu échanger avec un vrai être humain – privilège réservé aux créateur·rice·s de plus de 100 000 abonné·e·s. Mais, aussi humain soit-il, cet interlocuteur n’a pas pu faire autre chose que de lui conseiller… de refaire une contestation avec le formulaire. Il s’est alors exécuté une deuxième, puis une troisième fois.

Résultat : mercredi 25 février, Poop man nous confie avoir (enfin) reçu un accusé de réception de sa contestation. “Ça a l’air de marcher”, conclut-il. En attendant la réponse de YouTube, il a tout de même fait appel à un avocat. Résultat : un jour plus tard, le jeudi 24 février, il recevait un e-mail de la firme lui annonçant avoir “pris une décision” concernant sa demande d’appel. Bonne nouvelle : sa chaîne, ses 146 000 abonné·e·s et ses quatre chansons emblématiques sont de retour. Rien que pour le plaisir des yeux et des oreilles, on vous la remet donc ici :

Sa chaîne, Poop man, avait été créée en 2016. Au fil des ans, “La Chanson du caca” n’a cessé de gagner en popularité. Au moment où nous avons raconté sa folle histoire, elle cumulait 23 millions de vues. Le 21 février, se souvient Poop man, elle en avait 47 millions. Encore une fois, à l’image de DJ. Plomberie, justice a été faite.


Est-on en train d’assister à un YouTube Gate ? Écrivez-nous à : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur Konbini :