AccueilTechno

L’un des plus grands mystères d’Internet vient enfin d’être résolu

Publié le

par Julie Morvan

Un neuroscientifique a trouvé pourquoi on voit cette robe bleue et noire ou blanche et dorée.

L’un des plus grands mystères d’Internet vient enfin d’être résolu

© Wikimedia Commons

Des années après avoir fait sensation auprès de plusieurs millions d’internautes, le mystère de l’iconique “Robe”, aka “The Dress” a enfin été analysé et expliqué par la science. Tout Internet s’était déchiré autour de cette simple question : blanc et doré ou bleu et noir ? À l’heure où nous écrivons ces lignes, si plus d’un million de personnes affirment voir des rayures bleues et noires dans un sondage BuzzFeed, c’est toujours le duo blanc/doré qui l’emporte avec 67 % des voix.

Mais pourquoi personne n’arrive à se mettre d’accord sur ces satanées couleurs ? Le youtubeur Simon Puech vient justement de relayer la réponse à cette question — existentielle — dans une vidéo. Un neuroscientifique de l’Université de New York (NYU), Pascal Wallisch, s’est penché très sérieusement sur le sujet et en a déduit dans une étude que tout cela dépendait de… notre exposition à la lumière artificielle.

Selon un article résumant l’étude sur le site de la NYU, “Pourquoi nous voyons ‘La Robe’ différemment ? La réponse se cache dans l’ombre, selon une étude de neurosciences”, on peut penser que la robe est dorée et blanche si l’on l’imagine photographiée dans l’ombre. Au contraire, celles et ceux persuadé·e·s de voir du noir et du bleu la voient plutôt prise sous une lumière artificielle.

Wallisch explique que l’image originale est surexposée, ce qui empêchait de connaître avec certitude l’origine de son illumination. “Les ombres sont bleues, donc on peut soustraire mentalement la lumière bleue pour voir l’image, qui apparaît alors dans des couleurs vives — doré et blanc”, précise-t-il. Et inversement : comme la lumière artificielle est jaunâtre, si l’on la soustrait à son tour, on tend au contraire à voir des couleurs sombres : noir et bleu.

Wallisch a fait appel à 13 417 cobayes qui ont dû répondre à plusieurs questions à propos de cette photo… dont la source potentielle de son illumination. Selon le neuroscientifique, plusieurs hypothèses expliquent ce qui a pu influencer les réponses des candidat·e·s. Parmi elles : la fréquence de leur exposition à la lumière du jour pour les lève-tôt ou celles et ceux qui travaillent en plein air, et à la lumière artificielle pour les couche-tard et celles et ceux qui travaillent en intérieur. Conclusion : “notre perception des couleurs est influencée par la nature de la lumière à laquelle nous sommes généralement exposé·e·s”, résume Wallisch.

La folle histoire de cette robe remonte à 2015, rappelle le Time, lorsque la musicienne écossaise Caitlin McNeill avait posté une photo sur son compte Tumblr. Deux de ses amis proches allaient se marier, et la mère de la future épouse avait pris en photo cette fameuse robe rayée, de l’enseigne britannique Roman, pour l’envoyer à sa fille. Mais un débat sur la couleur du vêtement avait rendu ses amis fous. En légende de la publication, datant du 26 février 2015, Caitlin avait écrit : “Les gars, s’il vous plaît, aidez-moi. Cette robe est-elle blanche et dorée, ou bleue et noire ? Mes amis et moi ne sommes pas d’accord et on est en train de péter un câble.” La viralité de son post a vite dépassé les limites du réseau social Tumblr pour atteindre Twitter, puis tout Internet.


Vous voyez cette robe blanche et bleue ? Consultez un ophtalmo — ou écrivez-nous à : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur Konbini :