AccueilTechno

AirTag : cette nouvelle mise à jour va bien faire galérer les stalkers

Publié le

par Julie Morvan

Fini l’espionnage en douce.

AirTag : cette nouvelle mise à jour va bien faire galérer les stalkers

© Onur Binay/Unsplash

Ce petit objet rond et brillant ne cesse de faire parler de lui depuis sa sortie en avril 2021. Si le AirTag s’avère très pratique pour tracer ses effets personnels grâce à la technologie Bluetooth – on a nous-mêmes fait le test –, il est aussi utilisé à des fins bien moins honnêtes, voire carrément dangereuses : traquer des individus contre leur gré.

Bonne nouvelle : comme nous l’apprend 01net, Apple vient justement de développer un nouveau firmware pour limiter ces risques. Dans la mise à jour 10 301 des AirTag, Apple explique qu’il est désormais possible de régler le son utilisé pour indiquer un “suivi indésirable” et localiser un AirTag indésirable.

Sans donner plus de détails, la firme de Cupertino propose donc une modulation de l’alerte de pistage. On pourra désormais la régler au volume maximum, histoire d’être averti·e du moindre traçage intempestif. Apple travaillerait sur cette mise à jour depuis février dernier ; l’entreprise avait justement déclaré vouloir “moduler la tonalité pour augmenter le volume et faciliter son repérage”.

En attendant le déploiement de cette mise à jour, on vous avait donné quelques astuces pour limiter les risques. Déjà, il faut savoir qu’un AirTag qui n’est plus à proximité de sa base au bout de 8 à 24 heures va se mettre à biper. Ensuite, si vous êtes équipé·e d’un iPhone au minimum sous iOS 14.5, il suffit d’activer le réseau “FindMy” pour être prévenu·e d’un éventuel AirTag à proximité, et le faire sonner. Une fois repéré, on peut même lui retirer sa batterie pour le mettre hors d’état de nuire.

Du côté des pro-Android, en revanche, les solutions sont bien plus minces… Avec par exemple les applications de détection Tracker Detect ou BLE Scanner, mal notées ou trop peu précises.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur Konbini :