AccueilSports

Coupe du monde : ils croient regarder un match, c’était une partie de FIFA 23

Publié le

par Julie Morvan

Des centaines de milliers de footix se sont fait avoir.

Coupe du monde : ils croient regarder un match, c’était une partie de FIFA 23

© EA SPORTS FIFA/YouTube

#WorldCup2022 en description, rond rouge dans le titre — un émoji classique pour indiquer un live —, logo d’une chaîne de télévision officielle, commentaires sportifs… Tout laisse à croire que cette vidéo diffusée en direct sur YouTube le 23 novembre dernier transmet en temps réel le match Allemagne-Japon. Pourtant, il n’en est rien : ce prétendu match n’est autre… qu’une partie du jeu vidéo FIFA 23 et 250 000 personnes sont tombées dans le panneau.

Depuis le lancement de la Coupe du monde le 20 novembre dernier, ces fausses chaînes YouTube se multiplient. Elles promettent la retransmission en direct de matches de la compétition, floutent leurs vidéos pour cacher la supercherie et en profitent pour diffuser des publicités à des centaines de milliers de personnes, rapporte le média vietnamien VNExpress.

Alors oui, c’est vrai que les graphismes du dernier jeu vidéo de simulation de football sont assez réussis et donnent un rendu réaliste. Mais grâce au tchat, certain·e·s internautes ont vite compris qu’ils n’avaient pas du tout réussi à choper un petit live illégal pour mater en toute détente le match du jour.

À voir aussi sur Konbini

“Ce n’est que lorsque j’ai lu les commentaires dans le chat et que j’ai vu les gros plans sur le visage des joueurs que j’ai réalisé que c’était des vidéos du jeu FIFA 23”, raconte un des viewers à VNExpress. Les commentaires sportifs mettent aussi la puce à l’oreille : quand on se perd sur une de ces vidéos, on comprend qu’il y a en fait deux sources audio distinctes qui parlent l’une sur l’autre en même temps.

Toutes ces arnaques bénéficient d’un excellent référencement en ligne ; il suffit de taper la date, le nom des équipes qui jouent et “WorldCup” pour tomber dessus en un clic. Pourtant, en utilisant des titres, vignettes et descriptions mensongères, elles enfreignent la politique de YouTube concernant les spams, les pratiques frauduleuses et l’escroquerie. Tout en se faisant un joli pactole : “avec des matches de foot qui durent des heures, le propriétaire d’une chaîne peut gagner des centaines de dollars grâce à ce genre de vidéos”, affirme Nguyen Huyen, un YouTubeur.