AccueilPop culture

Voici le trailer d’Incroyable mais vrai, la nouvelle fable décalée de Quentin Dupieux

Voici le trailer d’Incroyable mais vrai, la nouvelle fable décalée de Quentin Dupieux

avatar

Par Manon Marcillat

Publié le

1 an après Mandibules, Quentin Dupieux est de retour avec Alain Chabat.

Un couple emménage dans un pavillon et découvre dans la cave un conduit qui peut changer leur vie : dans Incroyable mais vrai, projeté à la Berlinale, le réalisateur français Quentin Dupieux offre une nouvelle fable décalée. Le prolifique metteur en scène, déjà en train de monter son prochain film, offre, après Réalité (2014), un nouveau rôle sur mesure à Alain Chabat, associé pour la première fois à Léa Drucker. “J’aime bien créer des associations qu’on a jamais vues, j’aime bien créer de nouvelles troupes, ça crée de nouvelles musiques”, explique Dupieux dans un entretien à l’AFP.

À voir aussi sur Konbini

Le couple s’installe dans un pavillon moderne, dont la cave renferme un conduit offrant une distorsion temporelle aussi attirante qu’angoissante. Benoît Magimel, confident mais aussi patron de Chabat, tente, lui, d’exorciser une décrépitude redoutée grâce à un surprenant gadget, prototype en provenance du Japon. “Je me moque de ce qu’on est, car on n’est pas grand-chose. Et on fait un peu de peine vu de loin. Mais je m’inclus, je suis dedans”, a confié à la presse le réalisateur (Le Daim (2019), Mandibules (2020), etc).

“C’est pas très glorieux, l’être humain, en ce moment. Donc, moi je rigole avec ça mais gentiment, avec tendresse”. Jeunesse éternelle, relations de couple, performance… Les thèmes foisonnent dans cet opus de Dupieux, parfois adepte de délires absurdes et de non-sens. “Il y a un sujet, ce n’était pas le cas dans le film précédent. Cette fois les personnages, il faut les tenir, que leur évolution soit cohérente”, confirme Dupieux.

“Le film est très ancré dans la réalité, raconte la difficulté d’être en couple, la difficulté d’être un homme, de tenir sa masculinité, d’être une femme et de bien vivre le temps qui passe”, a abondé devant la presse Anaïs Demoustier, qui retrouve Dupieux après Au poste !

Incroyable mais vrai, teinté d’une touche fantastique, comme souvent chez Dupieux, est attendu en salles le 15 juin.

Konbini avec AFP