AccueilPop culture

Vidéo : Eternal Sunshine of the Spotless Mind aurait pu être encore plus badant

Publié le

par Marie Jaso

Vidéo : Eternal Sunshine of the Spotless Mind aurait pu être encore plus badant

Si la chronologie de l’idylle entre Joel et Naomi demeure assez floue dans le film, c’est parce qu’elle aurait risqué de remettre en question la singularité de l’histoire d’amour centrale.
L’un de moments les plus touchants du long-métrage présente un Joel visiblement nerveux, en train d’appeler Clementine pour la première fois depuis leur rencontre. Mais l’une des scènes coupées, placée juste avant celle-ci, le voit décrocher ce même téléphone pour appeler plutôt Naomi, à qui il demande une seconde chance, laissant au coup de fil suivant une impression de choix par défaut plutôt que d’évidence : aurait-il réellement appelé Clementine si Naomi avait accepté ?
Une autre scène coupée nous apprend également que Joel est encore avec Naomi lorsqu’il rencontre Clementine sur la plage. Même s’il décide de rompre avec elle juste après, il lui affirme que “ce n’est pas à propos de quelqu’un d’autre”. Cet élément qui pourrait sembler anodin aurait pourtant risqué de remettre en question la sincérité de son histoire d’amour avec Clementine, faisant passer par la suite la timidité de Joel pour de la culpabilité, et expliquant le fait qu’il soupçonne aussi rapidement cette dernière de le tromper (Joel aurait projeté ses propres erreurs sur leur relation en péril).
On comprend ainsi que ces scènes auraient pu troubler le cours de l’histoire d’amour. Or il était crucial que le spectateur croie profondément à cette dernière, afin qu’il ait autant de mal que Joel à s’en séparer. C’est là toute la force de l’histoire.
Quant à la décision de maintenir malgré tout le nom de Naomi dans le film, elle semble tomber sous le sens au vu de l’histoire développée : ce n’est pas parce qu’un souvenir s’estompe qu’il n’a pas existé.

À voir aussi sur Konbini :