AccueilPop culture

Un centre d’art a été construit sur le site des attentats du 11 septembre

Un centre d’art a été construit sur le site des attentats du 11 septembre

Publié le

Image :

© cmart7327/E+/Getty Images

"J’ai perdu mon mari David et à chaque fois que je me rends sur ce site, je change d’état d’esprit : d’un sentiment d’une perte brutale à quelque chose qui me remplit d’espoir."

New York a inauguré un nouveau centre d’arts du spectacle sur le site des attaques, dernière étape de la renaissance de ce quartier meurtri de Manhattan. La gouverneure de l’État de New York Kathy Hochul, le maire de la mégapole Eric Adams, l’un de ses prédécesseurs Michael Bloomberg, et le milliardaire Ron Perelman, qui a donné son nom au centre d’arts vivants, ont tenu ensemble – plutôt que coupé – un gros ruban d’inauguration. Le Perelman Performing Arts Center (PAC NYC) a ouvert en septembre dernier avec une série de cinq concerts.

À voir aussi sur Konbini

Il s’agit de la dernière étape de la reconstruction de la pointe sud de Manhattan où se dressaient, jusqu’au 11 septembre 2001, les deux tours jumelles du World Trade Center. On y trouve à la place deux impressionnants bassins en guise de mémorial, un gigantesque musée du souvenir et un ensemble de gratte-ciel, dont la tour géante One World Trade Center. “J’ai perdu mon mari David et à chaque fois que je me rends sur ce site, je change d’état d’esprit : d’un sentiment d’une perte brutale et inexplicable […] à, deux décennies plus tard, quelque chose qui me remplit d’espoir”, a témoigné lors d’une cérémonie Paula Grant Berry, membre du jury qui avait choisi le design du mémorial du 11-Septembre.

Après les attaques, les dirigeant·e·s new-yorkais voulaient ériger sur Ground Zero un centre d’art qui porterait à son fronton une citation du compositeur et chef d’orchestre Leonard Bernstein, après l’assassinat de John F. Kennedy en 1963 : “Cela sera notre réponse à la violence : faire de la musique encore plus intensément, de manière encore plus belle et plus fidèlement encore”. Cette promesse a été lue au PAC NYC où a été joué un titre de West Side Story composé par Bernstein et Stephen Sondheim, “Somewhere”.

Le bâtiment, un cube de verre, béton, acier et marbre, a été construit pendant des années au pied du nouveau World Trade Center. D’une surface de 12 000 mètres carrés, il a coûté 500 millions de dollars sur des fonds privés, dont 75 millions donnés par Ron Perelman et 130 000 par Michael Bloomberg. Pour les amateur·rice·s de danse, d’opéra, de musique, de théâtre, le PAC NYC a trois amphithéâtres modulables de 90 à 950 places. “Les arts, comme on le sait tous, sont au cœur de ce qui fait de New York un phare pour les peuples du monde entier”, a jugé Michael Bloomberg qui fut maire durant la décennie qui a suivi le 11-Septembre (2002-2013). Les attentats les plus meurtriers de l’Histoire ont fait au total 2 977 morts (dont 2 753 au World Trade Center) et près de 6 300 blessé·e·s selon un bilan officiel.