AccueilPop culture

Trois hommes inculpés pour avoir volé et cherché à vendre l’album “Hotel California”

Publié le

par Lisa Coll

Le manuscrit contenait des notes et de paroles écrites par Don Henley, l’un des fondateurs des Eagles.

Trois hommes inculpés pour avoir volé et cherché à vendre l’album “Hotel California”

© Getty

Trois hommes, accusés de s’être procuré et d’avoir cherché à vendre une centaine de pages de notes manuscrites de l’album des Eagles, Hotel California, dont ils savaient qu’elles avaient été volées, ont été inculpés mardi à New York, a annoncé le procureur de Manhattan Alvin Bragg.

Craig Inciardi, 58 ans, Edward Kosinski, 59 ans, ont été inculpés notamment pour des faits de possession criminelle de biens volés, tandis que Glenn Horowitz, 66 ans, a été inculpé pour tentative. Les trois hommes ont plaidé non coupable.

Avec le développement du marché des collectionneurs, certaines pièces ayant appartenu à des stars de la musique ou du sport se vendent de plus en plus cher.

La centaine de pages de notes et de paroles écrites par Don Henley, l’un des fondateurs des Eagles, pour l’album Hotel California, dont celles de la chanson éponyme devenue un tube ou celles de “Life in the Fast Lane”, est estimée à plus d’un million de dollars, écrit le procureur Alvin Bragg dans son communiqué.

“Bien qu’ils savaient que les documents étaient volés, [les trois inculpés] ont tenté de vendre les manuscrits, ont fabriqué de faux documents de provenance et ont menti aux maisons de vente aux enchères, à des acheteurs potentiels et aux forces de l’ordre sur l’origine des documents”, affirme-t-il.

L’un des inculpés, Craig Inciardi, est un employé, “avec des responsabilités de conservateur”, du musée du Rock and Roll Hall of Fame de Cleveland (Ohio), a confirmé l’institution à l’AFP.

“Lorsque nous avons pris connaissance de cette affaire, nous avons suspendu l’employé et fait appel à un avocat externe expérimenté pour mener une enquête interne”, a ajouté le Rock Hall, en assurant ne pas être cité dans le dossier d’enquête.

Une affaire qui remonte à la fin des années 1970

À ce moment-là, un auteur, engagé par le groupe de rock californien pour écrire sa biographie, subtilise les notes. D’après le parquet de Manhattan, il finira par les vendre en 2005 à Horowitz, un marchand de livres rares, qui les cédera ensuite à Inciardi et à Kosinski.

Don Henley avait tenté de récupérer en vain les documents quand il avait appris que les deux hommes en avaient la possession. Mais ces derniers sont accusés d’avoir fabriqué de faux documents attestant d’une provenance légale pour obliger Henley à les racheter au prix fort.

Les avocats des inculpés ont au contraire évoqué des “accusations injustifiées”, qu’ils comptent “combattre vigoureusement”. “Le bureau du procureur voit des crimes là où il n’y en a pas et ternit injustement la réputation de professionnels respectés”, ont-ils écrit dans une déclaration transmise à l’AFP.

Konbini avec AFP.

À voir aussi sur Konbini :