AccueilPop culture

Pour que son Titanic paraisse plus gros, James Cameron avoue avoir refoulé des figurants trop grands

Pour que son Titanic paraisse plus gros, James Cameron avoue avoir refoulé des figurants trop grands

Publié le

Image :

© Paramount Pictures

Après tout, l’illusion d’optique était l’un des tout premiers effets spéciaux de l’histoire du cinéma.

À l’occasion de la sortie du film Titanic remasterisé en 4K, son réalisateur James Cameron a accordé une interview au magazine Los Angeles Times. Le metteur en scène, responsable de l’une des productions les plus coûteuses de l’histoire d’Hollywood, y dévoile notamment une astuce surprenante qui lui a permis, malgré des décors gargantuesques, de ne pas faire exploser davantage le budget (qui s’élevait à l’époque à 365 millions de dollars, soit 200 millions d’aujourd’hui).

À voir aussi sur Konbini

Les sueurs froides dues aux dépassements budgétaires sur un film sont généralement l’apanage du producteur, et Jon Landau n’y a évidemment pas échappé avec Titanic. Car oui, il a fallu mettre des limites aux rêves de James Cameron. Par exemple, il a été décidé de renoncer à un décor entier qui devait être incliné de trois degrés, censé représenter le début du naufrage. À la place, ils se sont contentés de deux décors identiques : l’un avant l’impact, et l’autre, après impact avec l’iceberg, penché de six degrés. Économie réalisée : 750 000 dollars, selon le producteur.

Mais l’astuce la plus surprenante tient de l’illusion d’optique. James Cameron admet avoir refusé de caster des figurant·e·s de grande taille. La raison : donner l’impression que les décors sont encore plus gigantesques qu’ils ne l’étaient en réalité.

“On a seulement gardé des figurant·e·s de taille petite ou moyenne pour que le plateau paraisse plus grand. N’importe qui au-delà d’1,76 mètre était refoulé. C’est comme si on avait gagné un bonus d’1 million de dollars rien qu’en faisant ça !”

Une technique aussi vieille que le cinéma !