AccueilPop culture

On ne s’y attendait pas : l’artiste Marina Abramović lance sa marque de skincare et bien-être

On ne s’y attendait pas : l’artiste Marina Abramović lance sa marque de skincare et bien-être

Publié le

Image :

© Archivio Marilla Sicilia/Mondadori Portfolio via Getty Images

L’artiste serbe, célèbre pour ses performances radicales, veut nous faire vivre jusqu’à 100 ans.

La présence physique de l’être dans le monde est un sujet qui préoccupe Marina Abramović. Tandis que le gros de sa carrière était gorgé de performances qui mettaient son corps à l’épreuve, l’artiste de 77 ans se penche plus particulièrement, depuis quelques années sur le thème de la disparition du corps physique : la mort. En 2020, elle vendait son immortalité aux enchères à travers une expérience de 19 minutes de réalité mixte avant de, l’année suivante, créer un opéra sur la mort intitulée 7 Deaths of Maria Callas. Elle y interprétait la mort d’héroïnes d’opéra – du saut dans le vide de Tosca au coup de poignard de Carmen, en passant par les dernières heures de Maria Callas.

À voir aussi sur Konbini

Cette tension vers ce qui touche à la mort se pare, en cette année 2024, d’une nouvelle corde à l’arc de l’artiste serbe : cette dernière vient d’annoncer le lancement de sa marque de produits de beauté et de bien-être, créée en collaboration avec la médecin et psychiatre Nonna Brenner. Holistique, cette “Méthode de longévité de Marina Abramović” viserait une “philosophie qui transcende la superficialité”, une “interconnexion entre le bien-être intérieur et la beauté extérieure”, tel que l’écrit l’artiste dans un article de blog.

© Marina Abramović

Elle affirme vouloir se décentrer d’une “quête pour la beauté” habituellement confinée à “la surface” en gâtant l’intérieur afin d’améliorer l’apparence physique”. Plutôt que de “mépriser” cet extérieur, Marina Abramović souhaite rappeler que “la vraie beauté émane d’un état d’harmonie et de santé”. On y retrouve des “gouttes énergétiques” visant à “renforcer les niveaux d’énergie, réduire les inflammations, améliorer les performances athlétiques et promouvoir la clarté mentale” ; des “gouttes immunitaires” pour protéger des infections et aider à la “vitalité globale” ; des gouttes antiallergiques ; et une lotion pour le visage qui “hydrate et protège la peau, aide l’élasticité et donne un éclat naturel”.

On va parler clairement : ici, on adore Marina Abramović. On adore ses performances radicales qui défient son corps, son esprit et qui interrogent notre humanité. On croit à sa sincérité mais, voir que le coffret complet coûte 459 livres Sterling (environ 530 euros) nous a laissé échapper un soupir. Désolée, Marina, le capitalisme te ronge aussi et on va plutôt essayer d’apprendre ta “Méthode” en jouant à ton jeu de cartes conceptuel afin “d’atteindre un niveau supérieur de conscience et d’affronter les obstacles de la vie”.

Ou alors, on suivra les conseils de vie que l’artiste a donnés au Financial Times, consistant à rire beaucoup et faire l’amour encore plus – surtout pour les personnes qui atteignent la ménopause. Auprès de Vogue, elle a ajouté que sa longévité et son énergie étaient dues au fait qu’elle ne boive pas, ne fume pas, ne se drogue pas, dorme huit heures par nuit et ait “un amant de 21 ans son cadet”. Cette détermination est à lier au fait que l’artiste compte bien vivre jusqu’à 110 ans, parce que “les artistes femmes ne sont vraiment prises au sérieux qu’après 100 ans donc si j’y arrive, peut-être qu’ils me prendront enfin au sérieux”. C’est bien ce qu’on lui souhaite.