AccueilPop culture

On a vu et adoré Monsters, le prequel de One Piece qui raconte la jeunesse de Ryuma

Ryuma le best <3

On a vu et adoré Monsters, le prequel de One Piece qui raconte la jeunesse de Ryuma

Publié le

Une critique courte comme l’épisode.

On attendait avec impatience la sortie de Monsters : L’enfer du dragon volant aux 103 passions, le premier spin-off de One Piece, la meilleure œuvre de tous les temps et beau bébé d’Eiichirō Oda. Sorti le 22 janvier sur Netflix, on a pris le temps de se poser pour le regarder et le juger. Ne vous inquiétez pas, cette critique sera aussi courte que l’épisode.

À voir aussi sur Konbini

Ça parle de quoi Monsters ?

Monsters, c’est tout d’abord une des cinq histoires courtes racontées dans Wanted, le recueil de nouvelles écrit et dessiné par Eiichirō Oda plusieurs années avant One Piece. On en parle davantage ici, mais focalisons-nous sur Monsters. Monsters nous raconte l’histoire d’un certain Ryuma, un rōnin qui ne compte que sur son sabre pour vivre. Sauvé par une serveuse qui le nourrit alors qu’il meurt de faim, Ryuma va être mêlé à un complot et à un duel à mort contre un dragon géant. Si ce conte vous dit quelque chose, c’est parce qu’il raconte en fait la jeunesse de Ryuma, le samouraï légendaire du pays de Wano dans One Piece. C’est le zombie qu’on croise à Thriller Bark et qui donne à Zoro son sabre Shusui. Sans que nous le sachions, Eiichirō Oda nous racontait ici le flash-back d’un personnage emblématique de sa plus grande œuvre.

Et c’est bien ?

Si la version manga était déjà cool, l’adaptation animée est réussie. On apprécie de découvrir la jeunesse de Ryuma, personnage reprenant des traits de caractère de nos personnages préférés. Aussi intelligent que Luffy et doté d’un sens de l’honneur égal à celui de Zoro, le jeune Ryuma parvient à nous charmer en seulement vingt minutes : un bon repas, une scène où il se fait calmer, une scène où il calme tout le monde et un découpage de dragon et hop ! on a un épisode réussi et qui raconte beaucoup plus de choses que vingt épisodes de One Piece.

Aussi, Netflix respecte sa nouvelle poule aux œufs d’or qu’est One Piece en nous offrant une animation aux petits oignons. Ce n’est pas la Toei, et pourtant Netflix nous fait penser qu’on est dans du classique One Piece. Simple, efficace, Monsters est un excellent prequel qui, on espère, ouvrira la porte à d’autres petites histoires issues de l’univers d’Eiichirō Oda.