AccueilPop culture

On a classé (objectivement) les prestations de la finale de la Star Academy (Dadju t’es notre roi à tous)

Star Academy 2024

On a classé (objectivement) les prestations de la finale de la Star Academy (Dadju t’es notre roi à tous)

Image :

© Endemol

avatar

Par Flavio Sillitti

Publié le

Michael Goldman qui pleure, c’est trop pour notre petit cœur.

Déjà le dernier prime de cette saison exceptionnelle de la Star Academy qui, plus qu’aucune autre, nous a rappelé pourquoi on l’aime autant, ce programme. Après plus de trois mois d’aventure, c’est finalement Pierre qui l’emporte face à Julien, au terme d’une finale de haut vol qui a réservé son lot d’émotions, de ratés et surtout de surprises. Pour la dernière fois de la saison, l’auteur de ces lignes (incapable de faire le quart de ce que les académicien·ne·s proposent chaque semaine sur le plateau) vous classe sans vergogne les performances de la soirée, les yeux humides et le cœur plein. Merci, la Star Ac’.

À voir aussi sur Konbini

#14. Julien, Pierre et Patrick Bruel — “Combien de murs” de Patrick Bruel

Forcément, on est biaisés : Bruel est devenu trop privilégié pour qu’on croie à ses discours de révolte.

Chargement du twitt...

#13. Pierre et Julien — “Casser la voix” de Patrick Bruel

C’est beau, mais trop entendu. Déso pas déso.

Chargement du twitt...

#12. Julien et Tayc — “N’y pense plus” de Tayc

Beaucoup d’amour sur Monsieur Tayc qui nous rappelle que personne ne met l’ambiance comme lui. Pour Julien, on connaît désormais un registre musical dans lequel il n’évoluera pas.

Chargement du twitt...

#11. Pierre, Julien et Vitaa — “Je n’oublie pas” de Vitaa

Qu’on se le dise : on n’aurait pas pu trouver mieux que Vitaa pour être la marraine de la saison. Reine. Reviens l’année prochaine, steuplé.

Chargement du twitt...

#10. Julien — Medley Julien

Les cathédrales ont (encore) pris feu.

Chargement du twitt...

#9. Pierre et Julien — “Purple Rain” de Prince

Simple, élégant et très fort. Prince, c’est toujours une bonne idée.

Chargement du twitt...

#8. Julien — “Non, je ne regrette rien” d’Édith Piaf

Il faut quand même applaudir le talent d’interprétation de Julien, qu’il laisse parfois (heureusement) primer sur la technique pour nous offrir des prestations comme celle-là. C’est les frissons direct.

Chargement du twitt...

#7. Pierre — “Je voulais te dire que je t’attends” de Michel Jonasz

Pierre habillé en Jacquemus qui chante du Michel Jonasz à gorge déployée ? Et vous voulez qu’on reste assis·es sur notre chaise ?!

Chargement du twitt...

#6. Pierre et Yseult — “Corps” d’Yseult

Les aigus d’Yseult, les larmes de Lénie, la présence scénique de Pierre, la chorégraphie en fond : clairement l’un des plus beaux tableaux de la saison. Et c’est tellement rafraîchissant d’entendre Pierre sur ce registre.

Chargement du twitt...

#5. Les académicien·ne·s — “Uptown Funk” de Bruno Mars

Deux choses : trouvez-moi un billet pour la tournée sur-le-champ, et rajoutez Clara à la troupe.

Chargement du twitt...

#4. Julien et Patrick Fiori — “Que tu reviennes” de Patrick Fiori

Belle harmonie entre ces deux voix fortes, et l’impression que Julien s’est trouvé un mentor à suivre. Beau comme tout.

Chargement du twitt...

#3. Pierre — Medley Pierre

Héléna et Pierre sur “Shallow”, la boucle est bouclée et les yeux sont trem-pés. L’occasion de se dire que le parcours du gagnant de la saison est une sacrée master class.

Chargement du twitt...

#2. Les académicien·ne·s — “Famille” de Jean-Jacques Goldman

On n’a pas les mots, vraiment pas. La promotion de cette année était clairement cinq étoiles, et les amitiés tissées dans le château rendent cette ultime collégiale absolument dévastatrice. Les larmes de Michael Goldman veulent tout dire. C’est trop beau.

Chargement du twitt...

#1. Pierre et Dadju — “Ce qu’on était” de Pierre

La télévision française s’en souviendra loooooongtemps. Grand moment, grande chanson, grand Dadju.

Chargement du twitt...

Bonus. Nikos le GOAT — pour le show assuré toute la saison

Le maestro vraiment. La Star Ac’, c’est chez lui, et cette saison, c’était la sienne, assurément. Merci, Nikos, t’es le meilleur.

Chargement du twitt...