AccueilPop culture

Non, Paris Hilton n’est pas seulement une ‘it girl’ richissime comme tout le monde le pense

Non, Paris Hilton n’est pas seulement une ‘it girl’ richissime comme tout le monde le pense

Image :

© Paris Hilton/Youtube

avatar

Par Flavio Sillitti

Publié le

Nouveau livre, nouveau bébé, nouvel album : Paris Hilton présidente.

À voir aussi sur Konbini

Socialite. Héritière. It girl. Blondasse. Bimbo. Barbie. Beaucoup d’étiquettes ont gravité autour de Paris Hilton au cours de sa vie, mais c’est celles de “maman”, “artiste” et “businesswoman” qu’elle défend aujourd’hui. Paris Hilton, personne publique la plus recherchée sur Internet en 2006 et 2008, a pourtant déjà donné assez de matière par le passé pour se défaire des images réductrices : elle est à la tête d’un empire de make-up à plusieurs milliards de dollars, est branchée sur chaque affaire liée à la tech moderne, et est même devenue une DJ impayable aussi bien invitée par le festival Tomorrowland que par Joe Biden.

Deux ans après son documentaire This Is Paris, qui déconstruisait enfin son personnage cartoonesque et féerique de toujours, l’icône américaine continue de rétablir sa vérité, en partageant sa nouvelle vie de maman, mais aussi à travers ses mémoires Paris: The Memoir, et… un nouvel album en préparation, avec Benny Blanco à la prod. That’s hot.

Chargement du twitt...

Paris: The Memoir, son nouveau livre sorti le 8 mars dernier, peut être perçu comme une énième itération du phénomène “des riches vous racontent comme c’est dur d’être riche”. Sauf qu’il gagne en intérêt en offrant de la profondeur au récit que les tabloïds internationaux ont imposé à la vie de Paris Hilton toutes ses années. Sans pour autant tenter de justifier lâchement ses débordements à la fois classistes, racistes ou homophobes (qu’elle confie regretter amèrement), la superstar revient sur les différents abus traversés au cours de son adolescence : une tentative de viol de Harvey Weinstein à 19 ans, un avortement à 22 ans, sa relation tourmentée avec sa propre sexualité et d’autres révélations sans filtre, forcément humanisantes.

Dans un entretien exclusif donné au média Rolling Stone, Paris Hilton s’est livrée sur sa volonté de reprendre le contrôle sur qui elle est, à condition de se détacher elle-même du portrait dressé par le monde people qui l’a élevée au rang d’icône — pour le meilleur et pour le pire. Au moment de parler du personnage extravagant qui l’a fait connaître, et encore aujourd’hui tourné en dérision, elle partage : “C’était comme si je jouais un rôle et qu’ils pouvaient parler et se moquer de ce personnage ou faire ce qu’ils en voulaient, car ce n’était pas moi. C’était juste moi qui jouais quelqu’un d’autre.”

Un album dans les tuyaux

Plus loin dans l’entretien avec le Rolling Stone, Paris Hilton confie qu’au milieu de ses innombrables projets (dont le développement de sa propre interface de réalité virtuelle Paris World ou de la sortie de sa trentième fragrance de parfum), elle bosse actuellement sur un second album, à partir de démos envoyées par Miley Cyrus ou Meghan Trainor, le tout produit par Benny Blanco, collaborateur de Justin Bieber, de Shawn Mendes ou d’Ed Sheeran.

Une nouvelle qui nous interroge autant qu’elle nous réjouit, et qui nous donne envie de nous replonger dans les pépites de son premier disque Paris, sorti il y a 17 ans déjà, et qui nous offrait ce bop intemporel. Ne nous remerciez pas, c’est gratuit.