AccueilPop culture

Maya Hawke de Strangers Things fait aussi de la musique (et c’est hyper bien)

Publié le

par Eve Chenu

L’interprète de Robin dévoile "Thérèse", le premier titre poétique de son nouvel album.

Maya Hawke de Strangers Things fait aussi de la musique (et c’est hyper bien)

© Netflix

En plus de crever l’écran en ce moment dans Stranger Things, dont la saison 4 explose tous les records sur Netflix, Maya Hawke (qui incarne Robin dans la série) fait parler d’elle pour tout autre chose. Car, comme vous le savez peut-être déjà, l’actrice joue aussi de la musique. Après Blush, sorti en 2020, l’actrice dévoile “Thérèse”, un premier titre poétique issu de son nouvel album, Moss. Un morceau plein de sens, on vous explique.

Un hommage au tableau Thérèse Dreaming de Balthus

Empreint de rêverie, le titre rend hommage au Thérèse Dreaming de Balthus. Il s’agit d’une peinture représentant une jeune fille, perdue dans ses pensées qui, dans la galerie 907 du Metropolitan Museum of Art de New York, trouble autant qu’elle fascine. Cette adolescente, Maya Hawke la perçoit comme son reflet, dont elle partage les rêves et pensées : “Elle voudrait être plus âgée, elle rêve d’un Appaloosa.” Sur un air de guitare acoustique, elle la décrit, se décrit, brouillant les frontières entre observateur et observé.

À voir aussi sur Konbini

Sur la toile de Balthus, lasse, les jambes écartées, Thérèse laisse entrevoir ses sous-vêtements. Un détail à l’origine d’une pétition visant à retirer l’œuvre du Met. “Descendez-la, enlevez-la du mur”, chante Hawke. Elle comprend le comportement de la jeune fille et en capte la beauté :

“C’est maladroit, c’est un test. C’est juste Thérèse, c’est juste Thérèse.”

Le rythme, lui aussi, est maladroit, presque enfantin : il s’intensifie progressivement, passant d’une ballade poétique à un solo de guitare électrique. Un manque de définition empreint d’une certaine beauté, suivant simplement la pensée de l’artiste. “Thérèse ne nous appartient pas”, conclut Maya Hawke, mettant ainsi fin aux débats entourant l’œuvre.