À Londres, une nouvelle expo (re)plonge dans la magie de Harry Potter

À Londres, une nouvelle expo (re)plonge dans la magie de Harry Potter

photo de profil

Par Kate Lismore

Publié le

Une nouvelle exposition présente les œuvres graphiques qui contribuent à reconstituer dans les films le monde de Harry Potter imaginé par J. K. Rowling.

À voir aussi sur Konbini

Les fans de Harry Potter, petits et grands, ne se lassent jamais des films qui reprennent les aventures du sorcier et mille raisons peuvent l’expliquer. Du tout nouveau parc d’attractions au spin-off de la saga, tout est fait pour reconstituer dans le détail l’univers de Poudlard et du Ministère de la Magie et les rendre aussi réels que possible.

La toute nouvelle exposition qui vient d’ouvrir à Londres met en avant le travail des artistes qui ont imaginé les affiches et les œuvres graphiques qui apparaissent dans les films, de la propagande “anti-moldu” du Ministère à la Carte du Maraudeur. Les graphistes derrière ces œuvres ne sont autres que Miraphora Mina et Eduardo Lima.

Une exposition graphique et créative

Le duo s’est rencontré quand ils travaillaient pour le département artistique de Harry Potter et la Chambre des secrets. Ils ont allié leur créativité pour donner naissance à la Gazette du sorcier par exemple et à bien d’autres accessoires graphiques qui apparaissent dans les films.

Cette exposition fascinante, qui se tient à la Coningsby Gallery dans la capitale britannique, revient de manière chronologique sur les grands succès graphiques de la paire. On commence avec la lettre qui annonce à Harry qu’il est accepté à Poudlard (adressée au garçon “dans le placard sous l’escalier”) et on termine avec l’affiche du Ministère qui indique que Harry Potter est “l’indésirable n°1”.

En vagabondant dans l’exposition, vous tomberez également sur un pamphlet de Moldus, un avis public du Ministère de la Magie et de magnifiques affiches colorées de la Coupe du Monde de Quidditch.

Même si cette exposition n’est pas aussi impressionnante que celle de la Warner Bros, où la majorité des accessoires sont gardés, elle nous rappelle que la créativité de ces artistes a aidé à reconstituer l’univers du garçon qui a survécu avec autant de détails que dans les histoires de J. K. Rowling.

De leur côté, Miraphora Mina et Eduardo Lima continuent à nourrir ce monde. En ce moment, ils travaillent sur la production du prochain film adapté du livre de l’auteur à succès, Les animaux fantastiques.

The Graphic Art of the Harry Potter Films” se tient à la Coningsby Gallery jusqu’au 19 décembre.