AccueilPop culture

Rencontre : Little Dragon veut nous envoûter avec son nouvel EP, Lover Chanting

Rencontre : Little Dragon veut nous envoûter avec son nouvel EP, Lover Chanting

Publié le

Image :

© Vicki King

Hyperproductif depuis les années 2000, le quatuor suédois est d’ores et déjà de retour avec trois nouveaux titres et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

À voir aussi sur Konbini

© Vicki King

C’est au lycée de Göteborg, ville côtière du territoire suédois, que les membres de Little Dragon se sont rencontrés et ont décidé, de fil en aiguille, de se mettre à la musique ensemble. Ça, c’était en 1996. Depuis, ils ont clairement fait du chemin et sont parvenus à se faire un nom sur la scène musicale internationale, avec cinq albums et presque autant d’EP à leur actif. Leur dernier en date, au titre ensorcelant de Lover Chanting, vient de débouler dans les bacs avec trois titres véritablement inédits, aux sonorités dansantes et toujours aussi dépaysantes.

D’ailleurs, c’est un peu là que réside la singularité de Little Dragon. Chaque morceau, quel qu’il soit, donne l’impression qu’il vient d’un tout autre espace-temps, d’une dimension parallèle. Une sensation qui vient peut-être du fait que le quatuor made in Suède fusionne les genres sans vergogne. Yukimi Nagano, la leadeuse du groupe, a elle-même du mal à mettre une étiquette sur leur discographie éclectique : “Je ne sais pas vraiment, explique-t-elle. C’est aux gens de décider. Je pense que c’est un mélange de synthpop et d’electro avec des éléments plus pop.” Une de leurs influences phares ? Depeche Mode, qui, déjà dans les 80’s, s’adonnait à cette musique hybride.

Près d’un an et demi après la sortie de son dernier album Season High, Little Dragon pond cet EP tout frais, placé sous le signe du changement. “Chaque moment est différent si on veut partir dans la philosophie, évoque Yukimi. On a simplement changé et on voulait faire quelque chose qui allait contraster, faire danser les gens, les faire se sentir bien”. Pari réussi, notamment avec le titre éponyme “Lover Chanting”, qui semble décrire une relation passionnelle et dévorante entre deux personnes, sur une instru rythmée et, par moments, presque mystique. “Ça parle de se perdre dans quelque chose, dans quelqu’un, tellement c’est bon, précise la chanteuse du groupe scandinave. Au bout du compte, c’est le meilleur type de trip.”

Pour accompagner ce titre, mis en avant pour promouvoir l’EP du même nom, Little Dragon a comblé ses fans aux quatre coins du globe avec un clip qu’on jurerait venu d’un autre monde. On y suit les péripéties d’un personnage de fantasy au cœur d’un jeu vidéo, poursuivant sa quête avec les paroles entêtantes et la mélodie enivrante de “Lover Chanting” en arrière-plan. “On avait des danseurs avec nous et même des gamers qui ont fabriqué leurs propres costumes, se rappelle la leadeuse du groupe. C’était un des plus beaux étés, le soleil était là et ça, tu peux jamais le prévoir en Angleterre.” Mais le jeu en valait la chandelle, la vidéo ayant séduit les adorateurs de Little Dragon qui ont tout de suite applaudi la créativité sans bornes du groupe.

Un élan créatif qui ne semble pas connaître de ventre mou, il faut croire. Depuis 2007, année de sortie de leur album inaugural, les membres du groupe font preuve de constance puisque leurs fans sont gâtés avec un nouveau disque tous les 2 à 3 ans, sans faute. Entre-temps, ils s’autorisent même des collaborations triées sur le volet, étant apparus sur des singles remarqués et remarquables aux côtés de Kaytranada, Tinashe ou encore le regretté Mac Miller. La bonne nouvelle, c’est que d’éventuels featurings inédits pourraient être dans les tuyaux si tant est que l’alchimie est là, comme l’atteste Yukimi :

“Ça dépend tellement de la personne. En vérité, ça peut être quelqu’un de totalement inconnu. Ce n’est pas vraiment le nom qui importe, c’est avant tout deux êtres humains qui se retrouvent dans la même pièce pour écrire ensemble et avoir cette atmosphère créative. Je m’en fiche que tu sois célèbre. Tant que c’est fun, c’est ça qui importe.”

Ce qui semble primer sur tout le reste pour Little Dragon, c’est le sentiment procuré à chaque écoute de leurs morceaux. “Ce n’est pas vraiment utile de mettre des mots là-dessus, c’est le fort ressenti que tu as en toi qui importe”, évoque la chanteuse du quatuor. Pour l’heure, nos Suédois préférés planchent déjà sur de beaux projets à venir, comme cette dernière nous le précise : “On bosse sur de nouveaux morceaux en ce moment, on ne sait juste pas quelle forme ça va prendre mais on a pas mal de choses sur le feu”. En attendant, pour tuer le temps, on risque fortement de poncer leur nouvel EP et, pourquoi pas, réécouter leur discographie depuis le début. Ça devrait nous aider à tenir.

Lover Chanting est disponible depuis le 9 novembre 2018 sur iTunes, SoundCloud et Spotify.