AccueilPop culture

Le Trône de FR – Épisode 3 : Jean Lassalle à la salle, Star Wars et kebab

Publié le

par Konbini

Le cirque Tinder, le carnaval de Nice et une course à l’Élysée aux airs de Star Wars.

Le Trône de FR – Épisode 3 : Jean Lassalle à la salle, Star Wars et kebab

Montage Konbini / Twitter / Lucasfilm / Disney

Bonjour tout le monde et bienvenue dans un nouvel épisode du Trône de FR, la série pour rattraper tout ce qu’on a loupé sur la course à la présidentielle. Par chance, on a compilé nos infos pref’ de la semaine pour pouvoir vous faire un petit récap hebdomadaire chaque lundi.

On est obligés de commencer par notre info préférée de la semaine. Jean Lassalle a fait un TikTok à la salle. Jean Lassalle à la salle, quoi. Ça ne lui permettra sûrement pas de devenir président de la République mais c’est quand même sympa. Ceci dit, il en est déjà à 382 parrainages donc s’il y a des candidats en galère de parrainages qui nous lisent, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Nathalie Arthaud sort le lance-flamme. Des étudiants de l’Université de Lille lui ont demandé si elle se sentait concernée par la division de la gauche. Sa réponse était plutôt claire : “Je n’ai aucune chance d’être élue. Mais Roussel, Hidalgo, Mélenchon, ils en ont, eux ?” J’en profite pour préciser que c’est une image, elle n’a pas vraiment sorti de lance-flamme, c’était juste pour dire qu’elle s’est mise à l’attaque de ses concurrents.

Bonne nouvelle pour tous les amateurs de carnaval. C’est officiel, les candidats à la présidentielle auront leur char au carnaval de Nice. C’était le sujet brûlant sur toutes les lèvres, tous les médias, tous les journaux. On pouvait même entendre la panique dans la voix de Jean-Jacques Bourdin (fan de carnaval) qui se demandait chaque matin si les candidats auraient leur char.

François Bayrou existe. Un nom qu’on n’avait pas lu depuis belle lurette. François Bayrou annonce la création d’un site web pour aider les candidats en galère à atteindre les 500 parrainages. Pour ne pas tomber dans l’excès de gentillesse, cette aide concernerait uniquement les candidats à + de 10 % dans les sondages, à savoir Mélenchon, Le Pen et Zemmour. Tant pis pour les autres.

Éric Zemmour confond encore sa gauche et sa droite. Enfin c’est ce qu’on devine après avoir lu une déclaration d’Éric Zemmour assurant que “Valérie Pécresse n’est pas de droite”. Tu te trompes, Éric.

Le mec qui confond sa gauche et sa droite n’aime pas les HLM (ni les kebabs). Les HLM, habitations à loyer modéré, ne sont visiblement pas du goût d’Éric Zemmour qui les considère notamment comme “des antres à kebabs”. Ni une ni deux, l’Union sociale pour l’habitat a aussitôt décidé de porter plainte contre le candidat.

Les jeunes avec Macron se lancent sur Tinder. Emmanuel Macron n’est toujours pas officiellement candidat mais sa campagne est déjà bien lancée. Le groupe des jeunes fans de Macron (dont le président à 26 ans) a créé un profil premium sur Tinder pour encourager les jeunes à aller voter pour Macron. On pensait qu’il n’y avait pas pire que de matcher avec un macroniste sur Tinder, mais il y a finalement pire : matcher avec toute l’équipe de com’ des jeunes avec Macron.

Saint-Valentin les jeunes avec Macron investissent les sites de rencontre

Candidate à l’élection présidentielle tu seras. Valérie Pécresse a partagé son amour pour Star Wars après avoir été désignée personnalité politique de l’année 2021 par le jury des Prix du Trombinoscope. Elle compare la campagne présidentielle à la Guerre des étoiles, puis rentre un peu plus dans les détails… “Il y a La Menace fantôme. C’est la gauche. Il y a L’Empire contre-attaque, c’est Macron. Enfin faudrait-il encore que l’empire attaque… Il y a L’Attaque des clones : Éric Zemmour et Marine Le Pen […] Bon, vous avez compris que moi j’étais Le Retour du Jedi, car je veux faire lever Un nouvel espoir“.

De bonnes idées tu auras. La campagne de Valérie Pécresse n’est pas de haute voltige jusqu’à présent et évidemment, ça fait réagir. Rachida Dati ne s’en est pas privé en déclarant “ne pas être intéressée par les losers”. Mais quand elle dit qu’elle n’est pas intéressée par les losers, elle le pense vraiment, au point de s’attaquer à tous les perdants qu’elle connaît. Ce mercredi, elle a rappelé avec vigueur à Anne Hidalgo sa position dans les sondages : “Vous êtes à 1,5 % dans les sondages ce matin. À 1,5 % ce matin. Les 1,5 %, c’est contagieux !“.

À voir aussi sur Konbini :