AccueilPop culture

Le policier qui a sauvé Lil Wayne enfant est décédé : retour sur cette histoire touchante

Publié le

par Timothée Van Poecke

À l’âge de 12 ans, l’artiste faisait face à des problèmes de santé mentale et a dû surmonter ce qui aurait pu être une tragédie.

Le policier qui a sauvé Lil Wayne enfant est décédé : retour sur cette histoire touchante

Lil Wayne a récemment rendu hommage à Robert Hoobler, un ancien policier de la Nouvelle-Orléans, connu notamment pour avoir sauvé la vie du rappeur pendant son enfance. L’agent de police, que Lil Wayne appelait affectueusement “Oncle Bob”, a été retrouvé sans vie dans sa maison en Louisiane, le 22 juillet. Il faisait face à des problèmes de santé suite à un accident de voiture et à une lutte contre le diabète, avant de disparaître à l’âge de 65 ans.

“Tout arrive pour une raison. J’étais en train de mourir quand je t’ai rencontré à cet endroit précis. Tu as refusé de me laisser mourir. […] RIP oncle Bob. Tante Kathie t’attend. Je t’aime, tu me manques et continue de vivre pour nous tous”, a déclaré Lil Wayne à travers un post Instagram.

Une enfance peu ordinaire

L’année dernière, lors d’une interview face à l’ancienne star de la NFL Emmanuel Acho, Lil Wayne a évoqué ses problèmes de santé mentale durant son enfance. Il est revenu notamment sur sa tentative de suicide survenu à l’âge de 12 ans, en 1994.

À une époque où Lil Wayne était encore appelé Dwayne Michael Carter Jr., la vie de l’artiste était très différente de celle que l’on peut connaître aujourd’hui. Mais une chose n’a jamais changé, c’est son amour pour le rap.

À la fin de l’année scolaire, Lil Wayne sèche les cours un peu trop souvent, jusqu’à ce que sa mère l’apprenne. Le jeune garçon, tranquillement chez lui, est prévenu par sa tante au téléphone : “Elle l’a découvert, mon garçon, tu vas te faire botter le cul. Et le rap, elle est sur le point de tout mettre à la poubelle… Elle va le faire.”

Le réflexe de l’artiste, sous le choc et déterminé à préserver son art, est d’appeler la police et de se diriger dans la chambre de sa mère. Il s’y cachait une arme à feu. “J’ai pris le pistolet, je me suis regardé dans le miroir et j’ai mis l’arme en direction de ma tête. Bien sûr, j’ai eu trop peur… C’était ma tête”, raconte Lil Wayne, avant d’ajouter : “Un clip de Biggie passait à la télévision. Je regardais le clip à travers le miroir. C’était ‘One More Chance’, et je crois que Biggie était déjà décédé à ce moment-là. Dans ma tête, j’ai commencé à penser que je devais me mettre en colère, mais j’ai remarqué que je n’avais pas à le faire. C’est ce qui m’a fait peur. La façon dont j’ai su que j’avais des problèmes de santé mentale ? C’est que j’ai finalement tiré, dans ma poitrine.”

La police arrive peu de temps après, elle toque à la porte, mais personne ne peut ouvrir. Dwayne Michael Carter Jr. ne ressent aucune douleur, mais il est sur le sol. Il arrive tout de même à glisser jusqu’à l’entrée de sa maison :

“J’avais juste assez d’énergie pour frapper la porte avec mes pieds. J’ai commencé à les entendre s’exciter et enfoncer l’entrée. […] Les premiers policiers m’ont vu, ils m’ont sauté par-dessus et ont traversé la maison en disant ‘J’ai trouvé la drogue, j’ai trouvé le flingue, j’ai trouvé ci…’ Ils faisaient tout ça pendant que j’étais au sol. Il y a un gars, que je nomme aujourd’hui Oncle Bob, il a refusé de m’enjamber. Il est devenu fou et a dit ‘Je me fous de la drogue. Vous ne voyez pas le bébé au sol ?’ Et le plus drôle dans cette histoire, c’est que tout du long, j’essayais de lui dire que je n’étais pas un bébé.”

D’après Lil Wayne, Oncle Bob devait être le boss de tous les policiers présents, puisqu’il leur a ordonné de l’emmener à l’hôpital avec une de leur voiture : “Sur le chemin, il n’arrêtait pas de me dire des trucs du genre ‘Tu ne vas pas mourir ici, tu ne vas pas mourir sur moi’. Et pendant tout ce temps, je continuais d’essayer de lui dire que je n’étais pas un bébé. On est finalement arrivés à l’hôpital, il s’est assuré que j’allais bien et m’a laissé là-bas.”

Profond respect

Lil Wayne et Robert Hoobler sont restés en contact et se sont retrouvés plusieurs fois au fil des années. En 2020, au milieu des protestations contre les violences policières suite au meurtre de George Floyd, le rappeur a parlé de son point de vue sur la police : “Ma vie a été sauvée par un policier blanc. Oncle Bob”, a déclaré l’artiste lors d’un épisode de son émission Beats 1, avant d’ajouter : “Par conséquent, vous devez comprendre la façon dont je vois la police.”

Robert Hoobler a quitté les forces de l’ordre en 2012 après avoir été accusé d’avoir tasé un homme sans raison apparente et d’avoir utilisé des insultes raciales pendant une arrestation. Il a été condamné et a purgé une période de probation, pour finalement être gracié car il s’agissait d’un premier délit. Malgré ces accusations, la relation entre Lil Wayne et Oncle Bob est restée inchangée.

À voir aussi sur Konbini :