AccueilPop culture

Le jeu d’horreur culte Until Dawn va être adapté au cinéma

Le jeu d’horreur culte Until Dawn va être adapté au cinéma

Publié le

Image :

© Supermassive Games/Sony Computer Entertainment

Gare au Wendigo tapi dans l’ombre de la montagne…

Après The Last of Us, Twisted Metal ou encore Gran Turismo, PlayStation Productions compte adapter sur nos écrans une autre licence phare de leur catalogue, le très apprécié (et terrifiant) Until Dawn. Développé par les équipes de Supermassive Games, le survival horror interactif a vu le jour en 2015 sur la PlayStation 4. Until Dawn est un hommage aux slashers type Scream, et son intrigue (et donc les morts des personnages) évolue selon les choix faits par le joueur au cours de sa partie. C’est un jeu particulièrement réputé dans le genre, qui a donné naissance à des héritiers comme The Quarry ou la série The Dark Pictures Anthology, développés par le même studio.

À voir aussi sur Konbini

L’adaptation a été confiée à un spécialiste du genre, le scénariste Gary Dauberman, qui a bossé sur La Nonne : La Malédiction de Sainte-Lucie, les films Ça ou encore la saga Annabelle. De même, la réalisation est entre les mains de David F. Sandberg qui, avant de se taper les deux Shazam!, réalisait des courts-métrages d’horreur en Suède (et est aussi à l’origine de l’excellent Dans le noir sorti en 2016). Les deux hommes ont d’ailleurs déjà collaboré par le passé, sur le film Annabelle 2 : La Création du mal.

Les personnages d’Until Dawn avaient été modélisés sur de vrais acteurs, dont Rami Malek, Hayden Panettiere (Kirby dans la saga Scream) ou encore Peter Stormare (Abruzzi dans Prison Break). Leur retour dans leurs rôles respectifs n’est pas acté mais c’est une option considérée par Sony. Le jeu débute dans un chalet isolé en pleine montagne où se retrouvent plusieurs amis. Mais leur séjour idyllique tourne rapidement au cauchemar lorsqu’un mystérieux tueur cannibale s’introduit dans la demeure pour les traquer et les massacrer un par un.

Gary Dauberman et David F. Sandberg ont promis une adaptation très fidèle, R-Rated et donc sanglante, et évidemment produite comme une lettre d’amour aux slashers.