AccueilPop culture

“J’ai découvert un nouveau moi” : Victorien de la Star Ac’ nous parle de son aventure et de sa recette d’huîtres préférée

“J’ai découvert un nouveau moi” : Victorien de la Star Ac’ nous parle de son aventure et de sa recette d’huîtres préférée

Publié le

Image :

© Endemol

"Dans le château, on pouvait être qui on voulait et il n’y avait aucun souci avec ça."

Après quatre semaines de compétition, c’est l’attachant Victorien, candidat de 23 ans originaire de l’Hérault, qui quitte le château de Dammarie-les-Lys après un parcours remarquable et une nouvelle vocation pour la danse qui n’a convaincu personne, mais qui a fait sourire tout le monde. Le jeune ostréiculteur, qui a récemment quitté ses huîtres pour se consacrer pleinement à la musique, nous a accordé un peu de son temps pour revenir sur son aventure, ses projets futurs ou encore la meilleure façon de cuisiner le visqueux mollusque. On en a même profité pour vérifier si on faisait vraiment pipi dans les bassins d’huîtres.

À voir aussi sur Konbini

Konbini | Salut Victorien ! Déjà, comment tu vas ?

Ben, franchement, moi je me sens bien. Je redescends doucement sur terre, après tout ce qui s’est passé. On commence le marathon pour deux jours de promo mais ça fait partie de l’aventure et ça va être trop bien ! Donc trop hâte de tout ce qui va se passer très prochainement.

Tu parles de redescendre sur terre et, justement, comment ça s’est passé quand tu as rallumé ton téléphone ?

Je ne l’ai pas rallumé tout de suite. J’ai passé une nuit tranquille, sans rien, sans trop d’infos de ce qui se passe à l’extérieur. Parce que franchement, ça, ça m’a fait du bien de m’en séparer le temps de l’aventure. Du coup, je l’ai rallumé le lendemain. Et là, c’était la grosse surprise. Quand on est au château, on ne se rend pas compte de tout de ce qu’il se passe à l’extérieur, et encore moins des gens qui nous envoient de la force sur les réseaux. Je remercie vraiment tout le monde pour les messages de bienveillance et de soutien. Ça fait tellement de bien, et c’est rassurant pour la suite de se dire qu’en restant moi-même, ça a plu aux gens.

Dans le portrait du tout premier prime, on te présentait comme quelqu’un d’un peu timide, d’un peu réservé. Et au final, j’ai l’impression qu’on a découvert quelqu’un de très ouvert, l’un des plus drôles, pétillants et aimés de la promotion. Tu as été surpris de te découvrir si à l’aise avec les autres et avec toi-même ?

En fait, j’ai découvert un nouveau moi dans toute cette aventure. Bon, je restais le même dans le fond, mais j’avais ce truc où j’arrivais davantage à me lâcher, à être qui j’étais vraiment. Et ça, ça m’a fait beaucoup de bien. Je pense que c’est lié à tous les cours qu’on peut avoir et à toute la bienveillance qu’on avait entre nous. Dans le château, on pouvait être qui on voulait et il n’y avait aucun souci avec ça.

En parlant des cours, lequel t’a le plus appris que les autres ?

Alors ça, je pense que tout le monde va s’en douter. [rires] C’est le cours de danse de Malika. Franchement, pour moi c’était une grosse découverte. J’y allais avec beaucoup d’appréhension parce que danser, pour moi, ce n’est vraiment pas inné. Et ça s’est vu d’ailleurs. [rires] Mais Malika est tellement douée dans ce qu’elle fait, et dans la façon dont elle aborde ses cours. Elle nous fait prendre du plaisir très rapidement, même quand on est mauvais, elle arrive à nous faire croire qu’on est bons, et ça nous met tous en confiance jusqu’à le devenir pour de vrai. J’ai réussi à me libérer dans son cours et à prendre beaucoup de plaisir, et à chaque fois que j’en sortais, j’étais dans un bon mood. Merci à elle.

Du coup, il y a une carrière dans la danse qui est envisageable ?

[rires] Alors, une carrière dans la danse je ne sais pas si on peut aller jusque-là, mais je pense que déjà en soirée, j’arriverai à bouger mon corps plus facilement qu’avant.

Des soirées plus enflammées du coup, c’est déjà ça !

Exactement !

Chargement du twitt...

Au moment de ton élimination, tu as remercié les profs de t’avoir “libéré de la peur du regard des autres”. C’était quelque chose que tu espérais en arrivant à la Star Academy ?

Alors oui, j’avoue que j’espérais que ça arriverait. Mais j’avoue aussi que je ne pensais pas que ça arriverait si vite. [rires] Au bout de quelques jours seulement, je sentais que je m’en foutais, dans le bon sens du terme. Je voulais juste faire ce que moi j’avais envie de faire. Et rien que ça, c’était une grosse réussite pour moi.

Tu ressors gagnant ?

Toujours gagnant, carrément !

Le surnom “Biscotte”, tu valides ?

Oui ! [rires] Ce surnom, je l’ai découvert pendant le prime sur une pancarte qui était dans le public. Sur le coup, je n’ai pas compris. Le soir de mon élimination, à l’hôtel avec ma mère, je lui ai demandé d’où venait ce surnom, et elle m’a tout expliqué. Ça m’a fait beaucoup rire d’apprendre le pourquoi du comment.

Est-ce que ça te donne une idée pour le nom de la communauté de tes fans ? “Les Biscottes” peut-être ?

Alors non, je ne pense pas que ça donne un nom pour ma communauté. [rires] Mais si les gens s’y retrouvent dedans, moi je suis pour la liberté de chacun. Donc s’ils veulent se surnommer “Les Biscottes”, libre à eux ! Mais moi, je n’imposerai rien.

Est-ce que tu as eu un coup de cœur humain dans l’aventure ?

Oui, très vite ça a été Pierre. On s’est trouvés très rapidement sur beaucoup de points, et on était vraiment les mêmes. C’était trop cool d’avoir quelqu’un sur qui je pouvais me reposer en sachant que cette personne avait la même vision des choses que moi. Entre nous, ça a très vite matché.

Qui va gagner la Star Academy, selon toi ?

Je pense que Pierre est très bien parti pour aller très loin dans l’aventure. Il a tout ce qu’il faut : la voix, le charisme, le côté humain. Tout concorde pour faire en sorte qu’il aille très loin et je lui souhaite de gagner.

Chargement du twitt...

Dans l’aventure, l’aspect “compétition” est-il présent en permanence, ou bien d’autres choses prennent le dessus ?

On a tous conscience qu’on est dans une compétition. Mais ce n’est vraiment pas ce qui prend le dessus parce qu’on est toujours tous là les uns pour les autres et on s’aide tous. Pour ma part, j’ai reçu beaucoup d’aide de beaucoup de monde. Après, forcément, on prend tous conscience de l’aspect compétitif chaque samedi quand il y en a un qui part, et chaque dimanche quand il y a le thème des évaluations qui est annoncé. Mais malgré ça, je dirais qu’il y a davantage un esprit d’entraide qu’un esprit de compétition.

Du coup, pas de rancœur lors des votes des autres académiciens le samedi ?

De mon côté, c’est vraiment un truc que j’avais abordé avec eux avant le prime. Je voulais qu’ils sachent tous avant que, quoi qu’il arrive, j’aurai zéro rancœur envers qui que ce soit par rapport au vote final. D’ailleurs, je ne voulais pas savoir qui comptais voter pour qui, et encore moins rentrer dans ce délire politique et faire ma campagne pour que tout le monde vote pour moi. Je voulais que ce soit honnête, de A à Z. Donc moi, j’ai eu à cœur de leur préciser qu’il n’y aurait aucune rancœur, que tout se passerait bien dans tous les cas, et que je serai très heureux de retrouver tout le monde à la sortie.

Est-ce que tu as une performance dans l’aventure qui te tient à cœur ?

J’en ai trois qui ressortent vraiment du lot, et qui étaient en fait mes trois objectifs en rentrant à la Star Ac’. Il y a le fait de pouvoir chanter “Casting” de Christophe Maé, chanter du Ben Mazué et puis, il y a surtout mon duo avec Grand Corps Malade. Dans ma tête, ça devait être le grand accomplissement de mon aventure, et c’est arrivé au bout de cinq jours. [rires] J’étais le plus heureux du monde à ce moment-là. Comme je l’ai dit pendant ce prime-là, j’aimerais pouvoir le revivre en boucle, encore et encore.

Quelle a été la plus grande leçon que Fabien (Grand Corps Malade) t’ait transmise ?

L’humilité. On le voit dès qu’on le rencontre, ce n’est vraiment pas quelqu’un qui essaie de prendre le dessus d’une quelconque manière. Il a une bienveillance naturelle qui ressort, et tout le monde l’a vu. Même les autres élèves qui n’ont pas chanté avec lui. Il incarne également le fait que, quoi qu’il arrive, tout est possible. Ce sont ces deux aspects-là de lui qui ressortent, et je le remercie d’avoir partagé tout ça avec moi, avec nous.

Chargement du twitt...

Retourner cultiver des huîtres, c’est une option également ?

Pour l’instant, ce n’est pas vraiment une option. J’ai vraiment envie de me consacrer à la musique, de profiter du tremplin que la Star Ac’ peut offrir, parce que mine de rien c’est énorme tout ce qui nous arrive. On a cette chance d’être mis en avant, et je pense que ce serait ingrat de ne pas en profiter pour en faire quelque chose.

Quelle est la meilleure recette d’huîtres selon toi ?

Mmmmmh. Crues avec du citron ! Le basique. Je crois que c’est le mieux.

J’ai vu sur TikTok que les ostréiculteurs urinaient dans leurs bassins d’huîtres pour améliorer leur qualité. Tu confirmes ?

Waouh, je n’avais jamais entendu ça. [rires] Non, c’est complètement faux ! On a des professionnels qui viennent contrôler la qualité de l’eau toutes les semaines, donc on ne peut pas vraiment se permettre de faire ça. Donc tout le monde peut manger ses huîtres sereinement.

OK, ça va rassurer beaucoup de gens.

[rires] Tout va bien, tout va bien !

@vico.music

J’crois je me suis trop ambiancé par rapport à l’originale mdr

♬ son original - Vico 🎶

Avant l’aventure, tu t’es fait connaître avec des vidéos de reprises partagées sur TikTok. Tu comptes t’y remettre ?

Je l’ai toujours fait pour mon plaisir personnel. Et je vais totalement continuer parce que c’est quelque chose que j’aime faire, et je ne vois pas pourquoi ça devrait changer. Reprendre ces vidéos, c’est en accord avec ma volonté de rester le même que j’étais avant de rentrer dans le château. Donc je vais totalement continuer de mettre mes petits morceaux et mes compos du soir sur TikTok, d’y faire tout ce que j’ai envie de faire, de la même façon qu’avant.

Avec légèrement plus de gens qui te regardent, maintenant.

Beaucoup plus de gens qui me regardent ! [rires]

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ?

De rester le même. De ne pas essayer de devenir quelqu’un d’autre pour plaire. De faire plein de musique aussi, de faire plein de scènes, de rencontrer encore énormément de gens et de satisfaire toutes celles et ceux qui me suivent et leur partager tout ce que je peux leur partager.