AccueilPop culture

Freeze Corleone : ses concerts au Zénith de Paris annulés, son équipe réagit

Freeze Corleone : ses concerts au Zénith de Paris annulés, son équipe réagit

Publié le

Situation géopolitique, risques de troubles à l’ordre public : la préfecture de police de Paris interdit à Freeze de se produire ce week-end.

Mardi, la préfecture de police de Paris a annoncé l’annulation des concerts de Freeze Corleone qui ne pourra pas se produire vendredi 24 novembre avec son collectif, le 667, au Zénith de Paris, ni le lendemain pour son concert en solo dans cette même salle. On vous résume la situation qui devrait continuer d’évoluer dans les prochains jours.

À voir aussi sur Konbini

Contexte géopolitique et “risques sérieux” de troubles à l’ordre public

Les raisons évoquées dans ces interdictions sont toutes dirigées vers un seul et même point : les textes de Freeze Corleone considérés comme “complotistes et antisémites”. L’arrêté préfectoral évoque le cas de Freeze Corleone comme celui d’“un artiste très controversé” dont “plusieurs de ses propos ont fait l’objet de signalements et d’enquêtes judiciaires”. L’arrêté met en avant plusieurs morceaux du rappeur pour appuyer leur décision comme “Amérique du Sud” ou “Shavkat”. La situation “géopolitique” et plus précisément les terribles évènements récents survenus entre Israël et le Hamas ont également été évoqués :

“Les concerts programmés interviennent dans un contexte géopolitique particulièrement tendu. […] La détérioration de la situation humanitaire [sur la bande de Gaza] est de nature à amplifier les revendications et contestations, à radicaliser la mouvance pro-palestinienne sur la voie publique […]. Il existe des risques sérieux que des troubles à l’ordre public surviennent.”

Les réactions ne se sont pas fait attendre

Mercredi 22 novembre, le lendemain de cet arrêté, la production SURVOLTA, en charge de ces concerts interdits, s’est exprimée publiquement contre cette décision “fondée uniquement sur la méconnaissance totale de l’œuvre de Freeze et de la famille 667”. Elle ajoute ensuite que plusieurs recours avaient été déposés pour contrer cette interdiction et tenter de maintenir les concerts prévus ce week-end.

Ce n’est pas la première fois qu’une situation comme celle-ci survient pour le rappeur, qui avait déjà fait l’objet d’une interdiction de concert à Rennes plus tôt cette année. Il avait finalement obtenu gain de cause et avait pu se produire sur scène.