AccueilPop culture

Extra large, le court-métrage contre la grossophobie avec Barbara Butch, est dispo sur YouTube

Publié le

par Manon Marcillat

Sous des airs de faux conte de fées, il dénonce les injonctions faites aux corps de toutes les femmes.

Extra large, le court-métrage contre la grossophobie avec Barbara Butch, est dispo sur YouTube

Barbara Butch, DJ, chanteuse, égérie, militante LGBTQ+ et désormais actrice, est à l’affiche d’un court-métrage percutant réalisé par Marina Ziolkowski, réalisatrice et membre du collectif 50/50 qui promeut l’égalité entre les femmes et les hommes et la diversité dans le cinéma et l’audiovisuel. En ouverture du film, deux gendarmes contrôlent une passante en surpoids et lui ordonnent de se déshabiller :

“Vous êtes hors norme, vous connaissez le règlement. C’est le prix à payer pour votre laisser-aller.”

Dans le monde coloré et dystopique d’Extra large, toutes les filles grosses sont dans l’obligation de vivre nues pour ainsi exacerber le jugement et la culpabilité dont elles sont déjà les victimes bien réelles de notre société actuelle.

Niki aussi est grosse, mais elle est bien décidée à enfiler sa robe de bal pour aller danser. En revisitant le conte de fées où une princesse prisonnière d’une méchante belle-mère rêve de bals et de prince charmant, Marina Ziolkowski renverse les codes. Dans ce court-métrage faussement ingénu et sous les couleurs chatoyantes de l’île de la Réunion, la prison, c’est la norme et le prince charmant, la liberté des corps.

Ici, le gras et les bourrelets ne sont ni gommés ni dissimulés et les corps gros ne sont pas invisibilisés. Au contraire, on ne voit qu’eux, dans toute leur nudité, d’abord contrainte puis assumée et finalement revendiquée. Ils sont filmés sans fausse pudeur, mais avec bienveillance, dans des cadres étudiés pour ne céder ni au voyeurisme ou à la fétichisation. En fée marraine qui aidera Niki à prendre sa revanche sur la police des corps, on retrouve l’humoriste Rosa Bursztein.

Extra large sera en accès libre pendant trois mois.

À voir aussi sur Konbini :