AccueilPop culture

Disney aurait confié l’avenir de la saga Star Wars à Damon Lindelof, le créateur de Lost et Watchmen

Publié le

par Adrien Delage

Ce dernier devrait coécrire le prochain film de la saga, avec pour la première fois une femme au poste de réalisatrice, Sharmeen Obaid-Chinoy.

Disney aurait confié l’avenir de la saga Star Wars à Damon Lindelof, le créateur de Lost et Watchmen

© Lucasfilm

Si l’avenir de Star Wars est tout tracé dans le monde des séries, avec les succès notables de The Mandalorian, la minisérie Obi-Wan Kenobi ou encore Andor, en cours de diffusion sur Disney+, celui des films reste toujours incertain. Aux dernières nouvelles, une nouvelle trilogie avait été confiée à D. B. Weiss et David Benioff, les showrunners de Game of Thrones, mais ils ont rapidement abandonné le navire.

Par la suite, on avait cru comprendre que Rian Johnson, le réalisateur de l’épisode VIII controversé Les Derniers Jedi, devait reprendre le flambeau, mais les rumeurs ne se sont jamais concrétisées. Désormais, Deadline assure que Disney et Lucasfilm sont tombés d’accord sur un scénariste, et pas n’importe lequel, puisqu’il s’agirait de Damon Lindelof.

Si la carrière de Lindelof au cinéma n’est pas très glorieuse (Prometheus, À la poursuite de demain), il reste l’un des showrunners les plus impactants et emblématiques des deux dernières décennies. Le créateur de Lost et The Leftovers, et plus récemment la minisérie Watchmen sur HBO, accumule les chefs-d’œuvre du petit écran avec un amour prononcé pour la science-fiction.

Selon les sources anonymes de Deadline, Damon Lindelof serait coscénariste du prochain film Star Wars, laissant entendre qu’il bosserait en binôme avec un·e autre auteur·e inconnu·e pour le moment.

À voir aussi sur Konbini

Au passage, on apprend que les studios ont déjà choisi la réalisatrice Sharmeen Obaid-Chinoy pour diriger le projet, si bien que ce film secret serait le premier Star Wars réalisé par une femme. Originaire du Pakistan, Sharmeen Obaid-Chinoy serait un choix intéressant de la part de Disney par rapport à son cinéma engagé et féministe.

En effet, la cinéaste a réalisé plusieurs documentaires sur les féminicides et les violences faites aux femmes dans le monde musulman, dont A Girl in the River: The Price of Forgiveness, qui a remporté l’Oscar du meilleur court-métrage documentaire en 2016. Récemment, elle a également réalisé deux épisodes de la série Miss Marvel pour… Disney. Le pont entre les deux est parfaitement trouvé.

Dans tous les cas, Kathleen Kennedy et ses équipes semblent vouloir souffler un vent de renouveau dans la saga culte de George Lucas, avec le recrutement de deux créateurs très engagés (Damon Lindelof a littéralement impacté l’étude de l’Histoire américaine à travers la représentation du massacre de Tulsa dans Watchmen) voire politiques, et une histoire qui s’éloigne enfin de l’arc Skywalker.

Il faut reconnaître que Lucasfilm a du pain sur la planche pour faire oublier le succès critique moindre de la dernière trilogie, sans oublier la catastrophe industrielle que fut Solo: A Star Wars Story. Que la Force soit avec eux·elles.