AccueilPop culture

Ce mec aime tellement son chat qu’il lui a dédié une exposition pour son anniversaire

Monna Lichat

Ce mec aime tellement son chat qu’il lui a dédié une exposition pour son anniversaire

Publié le

Image :

© Diego Mitrugno

En octobre dernier, Léonard a eu 4 ans et a eu droit à une exposition en son honneur, rassemblant les œuvres de près de 30 artistes.

Est-ce que vous aimez vraiment votre chat si vous ne lui organisez même pas une exposition d’art pour son anniversaire ? Selon Diego Mitrugno, jeune Belge qui aime beaucoup son chat Léonard, la réponse est non. À l’occasion des 4 ans de sa bête à poils, il a eu la folle idée, avec son associée Florence Lechevallier, régisseuse d’œuvres d’art, de démarcher près d’une trentaine d’artistes, de réunir leurs œuvres dans son salon et de célébrer Léonard (ou “Léonie”, le chat en question est non binaire) avec un vernissage unique en son genre. On a eu la chance de visiter “Léonard, une exposition”, et on vous raconte.

À voir aussi sur Konbini

“Aujourd’hui, un nombre important de créateurs mais aussi de simples admirateurs ont décidé de rassembler leur talent et leur savoir-faire pour célébrer […] mes 4 ans. Je ne peux que les remercier de ces attentions et me réjouis de fêter ce cap avec vous dans ma demeure privée […] que j’ouvre exceptionnellement pour l’occasion. Au plaisir de vous y voir !” nous apprend un texte rapportant les propos du chat visiblement accueillant.

Au programme : des sculptures, des peintures, des dessins, des suspensions, et bien d’autres œuvres en hommage à l’animal à quatre pattes. La curation comprend notamment des œuvres du peintre français Jean-Baptiste Bernadet, du peintre italien Thomas Braida, du céramiste belge Eric Croes, du peintre belge Jan Leenders ou encore de la plasticienne française Sarah Boursin.

Pour mener à bien ce projet et le rendre le plus concret possible, Diego et Florence ont monté ensemble la structure Hystérie Collective, et ont tout fait dans les règles : invitations privées, petits drinks et ravitaillement, plan de l’exposition, et même une tombola en fin de soirée, dont les bénéfices ont permis de couvrir les frais et récolter 150 euros pour le refuge bruxellois Help Animals.

Chargement du twitt...

L’Arbre à chat de Léonore, étudiante en art à La Cambre de Bruxelles, nous a clairement tapé dans l’œil. On a voulu savoir comment son œuvre avait terminé sur le mur de Diego. “Je suis aussi obsédée par les chats, c’était obligé que je le fasse”, a-t-elle expliqué. La pièce a d’ailleurs tapé dans l’œil d’un potentiel acheteur, qui lui a proposé de la rappeler le lendemain.

Derrière son œuvre, beaucoup d’inspirations différentes, dont l’amusement et… la cavité anale : “J’avais envie de proposer une installation immersive et ludique, et donc j’ai cherché quelle était la fun place du chat, et c’était évidemment son arbre à chat. Le coussin se réfère au corps humain, et il s’apparente un peu à un anus. J’aime faire référence aux cavités dans mon art.” 

Chargement du twitt...

Évidemment, la soirée n’aurait pas pu être réussie sans une apparition surprise de Léonard, dont la terreur était certainement à la hauteur de son bonheur. Cerise sur le gâteau : le vernissage s’est terminé dans des roulements de bassin bien généreux, rythmés par un set de la DJ Sweetest Taboulé, exclusivement composé des bangers de la pop référençant des chats, des chattes et autres bêtes à poils. Et oui, évidemment que “Chat ananas” de Vanessa Paradis était dans la playlist.

Chargement du twitt...

On repart de la soirée avec un beau T-shirt de l’exposition gagné à la tombola, le nez qui coule et les yeux qui grattent à cause de notre allergie aux poils de chat, mais des souvenirs plein la tête et la certitude qu’un chat heureux est un chat à qui on organise une exposition. Pensez-y.